Bolsonaro : le Brésil doit cesser d'être «un pays de pédés» face à une pandémie «surdimensionnée»

- Avec AFP

Bolsonaro : le Brésil doit cesser d'être «un pays de pédés» face à une pandémie «surdimensionnée»© Adriano Machado/File Photo Source: Reuters
Le président brésilien Jair Bolsonaro, le 19 octobre 2020 (image d'illustration)
Suivez RT France surTelegram

Lors d'un discours centré sur le tourisme, Jair Bolsonaro a déclaré que la pandémie de Covid-19, qui a fait plus de 162 000 morts au Brésil, était «surdimensionnée». Le chef d'Etat a critiqué ces derniers mois les mesures locales de confinement.

«Aujourd'hui, il n'y en a que pour la pandémie, il faut en finir avec ça. Je regrette les morts, je les regrette. Nous allons tous mourir un jour, tout le monde ici va mourir. Ça ne sert à rien de fuir cela, de fuir la réalité. Il faut arrêter d'être un pays de pédés. Nous devons nous battre la tête haute, lutter», a lancé sans ambages le président brésilien Jair Bolsonaro, lors d'un discours centré sur le tourisme, au palais du Planalto (siège du gouvernement fédéral) le 10 novembre. «Vous avez été à terre lors de cette pandémie, qui était surdimensionnée», a-t-il également affirmé.   

Aujourd'hui, il n'y en a que pour la pandémie, il faut en finir avec ça

La pandémie de Covid-19 a fait plus de 162 000 morts et a contaminé quelque 5,6 millions de personnes au Brésil, selon les chiffres officiels.

Depuis le début de la pandémie, Jair Bolsonaro – qui a lui-même contracté le Covid-19, en juillet, sans ressentir de symptôme grave – a critiqué les mesures de confinement prises par des maires et gouverneurs des différents Etats qui composent le pays.

Reprise des essais cliniques d'un candidat vaccin chinois au Brésil

Jair Bolsonaro avait auparavant salué comme une «victoire» la suspension au Brésil des tests cliniques de phase 3 d'un vaccin contre le Covid, le CoronaVac du laboratoire chinois Sinovac. «Mort, invalidité, anomalies... c'est ça, le vaccin que Doria voulait obliger tous les habitants de Sao Paulo à recevoir», a lancé ce 10 novembre le chef d'Etat sur Facebook, en référence au gouverneur de l'Etat de Sao Paulo, son adversaire politique Joao Doria. 

L'autorité sanitaire du Brésil, Anvisa, avait annoncé lundi 9 novembre avoir suspendu les essais cliniques du CoronaVac  après «un incident grave» constaté chez un volontaire.  Mais, ce 11 novembre, elle a finalement annoncé la reprise des essais cliniques du vaccin. «Par souci de transparence, l'Anvisa annonce qu'elle vient d'autoriser la reprise des essais cliniques du CoronaVac», a fait savoir l'organisme dans un communiqué.

Les candidats vaccins de Pfizer et Sinovac sont en phase 3 des essais, le dernier stade avant qu'ils n'obtiennent le feu vert ou non des autorités réglementaires. Est également à l'essai au Brésil le candidat vaccin du géant pharmaceutique américain Pfizer. Ce dernier a affirmé, le 9 novembre, que son vaccin expérimental était efficace à plus de 90% contre le COVID-19, selon les premières données d'une vaste étude.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix