Les députés arabes interdits d'Esplanade des mosquées, ils iront tout de même

La décision de Benyamin Netanyahu ne passe pas du côté des députés arabes. Source: Reuters
La décision de Benyamin Netanyahu ne passe pas du côté des députés arabes.

Le chef du gouvernement a prohibé l’accès à l’Esplanade des mosquées aux députés. Les parlementaires arabes de l’Etat hébreux ont décidé de braver l’interdiction.

«Ni Netanyahu ni la droite ne pourront nous empêcher d'entrer dans notre mosquée d'al-Aqsa.» Pour le député arabe Ahmad Tibi, la colère monte. Israël a interdit à ses députés et membres du gouvernement de se rendre sur l’Esplanade des mosquées. Une décision jugée  «insensé et illégale» par Ahmad Tibi. C’est donc accompagné de ses collègues qu’il devrait s'y rendre demain: «Nous serons tous à la mosquée al-Aqsa (située sur l’Esplanade), parce que c'est notre mosquée.»Bien que cette interdiction concerne également les députés juifs, les parlementaires arabes la juge comme une provocation.

Ce site sacré pour les deux religions est un point de discorde constant entre Palestiniens et Israéliens depuis des dizaines d’années. Le niveau de tension actuel à Jerusalem et en Cisjordanie le rend encore plus sensible. Des affrontements entre musulmans et policiers israéliens s’y sont d’ailleurs déroulés à plusieurs reprises ces dernières semaines.

Auteur: RT France

Ouri Ariel, membre du parti nationaliste religieux Foyer juif ainsi que plusieurs membres du Likoud, la faction de Benyamin Netanyahu, s’y sont rendus à plusieurs reprises, déclenchant la colère des autorités religieuses musulmanes.

En savoir plus : EN DIRECT : les violences se poursuivent en Cisjordanie

Sources contradictoires

La confusion règne cependant autour de la décision des députés arabes. Selon le site israélien Lphinfo, les parlementaires auraient finalement reculé. L'absence d'une partie d'entre eux ou une volonté d'appaisement serait derrière ce geste. A en croire le site web, les députés seraient toujours disposés à se rendre à la mosquée d'al-Aqsa dimanche. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales