EN DIRECT: Un jeune palestinien tué en Cisjordanie, une nouvelle attaque à l'arme blanche en Israël

Les violences se poursuivent entre Juifs et Palestiniens Source: Reuters
Les violences se poursuivent entre Juifs et Palestiniens

L'armée israélienne a accentué sa répression en Cisjordanie, alors que des heurts de plus en plus violents opposent les soldats de Tsahal aux activistes palestiniens.

  • Un Palestinien a été tué samedi matin après avoir tenté de poignarder un soldat israélien dans le quartier de Armon Hanetsiv, à Jérusalem-Est, a indiqué la police dans un communiqué.

    L'assaillant palestinien, dont l'identité n'a pas été communiquée, a tenté de poignarder un soldat lors d'un contrôle d'identité et a immédiatement été tué par des militaires, a précisé la porte-parole de la police Louba Samri.

  • Un Palestinien âgé de 18 ans a été tué après avoir tenté de poignarder un passant israélien samedi dans le centre de Hébron en Cisjordanie occupée, ont indiqué les forces de sécurité palestiniennes.

    L'armée israélienne a confirmé qu'un civil israélien avait été attaqué et qu'il avait tiré sur son agresseur pour se défendre.

  • Quatre israéliens ont été blessés dans une attaque à l’arme blanche en Israël dans un contexte de la flambée de violence qui réveille le spectre d'une nouvelle intifada, a rapporté the Times of Israel.

    Une des victimes, une jeune femme de 19 ans, a été transportée à l’hôpital dans un état critique, de nombreux organes internes ayant été touchés. Les autres victimes, notamment des hommes de 20 et 45 ans ainsi qu’une fillette de 14 ans, tous légèrement blessés.

    L’agresseur a été arrêté par la police et identifié comme étant un arabe israélien venu d’Umm al-Fahm.

  • Un adolescent palestinien est décédé après avoir été abattu dimanche par les forces israéliennes lors d'affrontements à un check-point au nord de Ramallah en Cisjordanie, a fait savoir le ministère palestinien de la Santé.

    D’après le ministère, la victime a été identifiée comme Ahmad Sharake qui n’avait que 13 ans.

  • Des dizaines de Palestiniens ont pénétré en Israël en passant à travers la clôture samedi soir. L’armée israélienne les a intercepté et a fait revenir la plupart d’eux. «Cinq personnes ont été placées en garde à vue. La paix est de retour à Gaza» peut-on lire sur le compte Twitter de Tsahal.

    Plus tôt dans la journée deux adolescents palestiniens ont été tués par les forces israéliennes dans les affrontements qui ont eu lieu à la frontière de la bande de Gaza, ont fait savoir les médias locaux.

  • Des milliers d’étudiants palestiniens se sont rassemblés dans le quartier des universités et ont défilé vers le Conseil législatif à Gaza samedi après-midi, condamnant la flambée de violence des israéliens envers les Palestiniens ces derniers jours.

  • Plus tôt dans la journée, le Club des prisonniers palestiniens a fait savoir que quelque 400 palestiniens ont été arrêtés par la police israélienne depuis le 1er octobre et la flambée de violence entre l’armée israélienne et les activistes palestiniens qui manifestent contre la politique d’Israël à leur encontre.

    Cette organisation palestinienne de soutien aux prisonniers a également précisé qu’une centaine de personnes a été arrêtée à Jérusalem-Est, dont la moitié avait entre 14 et 20 ans.

  • Un homme a perpétré une attaque à l’arme blanche, blessant trois policiers israéliens samedi après-midi à Jérusalem-Est. L’agresseur décrit comme un «terroriste arabe», a été abattu.

    En ce qui concerne les blessés, la police a fait savoir qu’un policier a été sérieusement touché et deux autres plus légèrement.

  • Plus tôt dans la journée, une vague de violence entre Israéliens et Palestiniens s’est propagée jusqu’à la bande de Gaza. Les affrontements qui ont éclaté vendredi entre les forces israéliennes et les jeteurs de pierres palestiniens dans des secteurs proches de la frontière avec Israël, ont fait six morts et des dizaines d’autres blessés dans deux incidents distincts.

    L’incident a eu lieu après qu’environ 200 Palestiniens s’étaient approchés de la barrière de sécurité dans le nord de la bande de Gaza, ceux-ci manifestaient en solidarité avec les Palestiniens de Jérusalem et de Cisjordanie.

    «Ils ont commencé à jeter des pierres et des pneus enflammés sur la barrière et les forces de sécurité israéliennes», a expliqué une porte-parole de l'armée israélienne à l’AFP. «Les forces sur place ont répliqué en tirant sur les principaux instigateurs pour les empêcher d'avancer et disperser l'émeute», a-t-elle poursuivi.

  • Une femme arabe a été blessée par balle vendredi matin après avoir essayé de poignarder un agent de sécurité dans la gare centrale d’Afoula, a fait savoir la police israélienne. L’agresseuse, dans un état stationnaire, a ensuite été transportée à l’hôpital.

Mardi matin, le Premier ministre Benjamin Netanyahou a annoncé qu'il n'y avait plus «aucune limite dans les activités des forces de sécurité», qui participent à une forte répression en Palestine, alors que se profile le spectre d'une troisième intifada. Depuis plusieurs jours, le pays connait une escalade de la violence entre armée israélienne et activistes palestiens.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales