Covid-19 en Russie : nouveau record de contaminations avant le début de la vaccination massive

Covid-19 en Russie : nouveau record de contaminations avant le début de la vaccination massive© MOSCOW NEWS AGENCY Source: Reuters
Personnel médical portant l'équipement de protection prennent en charge un patient dans un hôpital à Moscou
Suivez RT France surTelegram

La Russie a enregistré un nouveau record quotidien de contaminations au Covid-19 avec près de 22 000 cas, Moscou dépassant notamment pour la première fois le pic du mois de mai.

Ce 9 novembre, 21 798 nouveaux cas de Covid-19 ont été décomptés en Russie, soit presque le double du pic de 11 607 cas enregistré le 11 mai dernier. A Moscou, épicentre de l'épidémie, 6 897 contaminations ont été recensées au cours des dernières 24 heures, dépassant également le record de 6 703 nouveaux malades du 7 mai.

La semaine dernière, le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a tenté de rassurer la population en disant que «la situation en matière de propagation du coronavirus en Russie [était] sous contrôle, malgré l'augmentation des nouveaux cas». Les autorités russes ont jusqu'ici exclu tout nouveau confinement d'ampleur, estimant que des mesures restrictives comme celles imposées au printemps seraient trop dommageables pour l'économie.

Parallèlement, la capitale russe prépare le lancement d'un programme de vaccination massive au moyen de son premier vaccin contre le Covid-19, Spoutnik V. Selon Alexandre Guinzbourg, directeur du Centre de recherche sur l'épidémiologie et la microbiologie Gamaleïa, cité par l'agence Tass, au cours des deux prochaines semaines, le vaccin sera accessible pour tous, et pas uniquement pour les groupes à risque. Il a expliqué que tout se passait comme prévu. «Fin novembre, nous pouvons compter sur un demi-million de doses. Et en décembre − trois fois plus», a-t-il indiqué.  

Moscou, ville russe la plus touchée par la pandémie, recevra le vaccin en premier, tandis que son principal centre de traitement des malades atteints du coronavirus, l'hôpital de Kommounarka, constate un afflux très important de nouveaux patients, a expliqué à RT le directeur de l’établissement, Denis Protsenko. Selon lui, la situation devient grave, car la moyenne d'âge des patients augmente.

Contrairement à la Russie, un certain nombre de pays européens ont récemment réintroduit des mesures restrictives visant à limiter la propagation du virus, le Royaume-Uni, la France et l'Allemagne étant revenus à des confinements nationaux.

Cependant, les experts russes ont fait valoir que le pays devrait s'abstenir de mettre en place des mesures aussi drastiques, malgré la progression de la maladie. Afin de préserver l'économie, les autorités moscovites ont opté pour des mesures plus ciblées, comme le confinement conseillé aux personnes âgées de plus de 65 ans, l'enseignement à distance à partir de la 6e ou l'obligation pour les entreprises d'avoir 30% de leur personnel en télétravail. Alexander Gorelov, directeur adjoint de la recherche de l'Institut central de recherche en épidémiologie de l'agence sanitaire russe Rospotrebnadzor, a déclaré aux journalistes le 6 novembre que «la situation épidémiologique [restait] sous contrôle» et que des restrictions supplémentaires n'étaient pas nécessaires. 

Melita Vujnovic, représentante de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) en Russie, a déclaré le 7 novembre qu'il était difficile de prédire comment la pandémie de coronavirus pourrait évoluer dans le pays, mais que selon elle, il y avait des raisons de rester optimiste. Melita Vujnovic a notamment souligné l'ampleur du programme de tests massifs en tant qu'élément essentiel de la réponse du gouvernement russe. En effet, plus de 65 millions de tests ont été menés en Russie depuis le début de la crise sanitaire. «Nous gardons espoir pour le vaccin et pour d'autres traitements», a-t-elle ajouté.

Depuis le début de la pandémie en mars 2020, plus de 1,79 million de personnes en Russie ont été testées positives au Covid-19 et plus de 30 000 en sont décédées.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix