Québec : deux morts et plusieurs blessés dans des attaques à l'arme blanche, un suspect interpellé

Québec : deux morts et plusieurs blessés dans des attaques à l'arme blanche, un suspect interpellé© Mathieu Belanger Source: Reuters
Intervetion de la police à Québec en 2019 (image d'illustration).

Un jeune homme habillé en tenue «médiévale» a été arrêté dans la nuit du 31 octobre au 1er novembre dans la ville de Québec au Canada. Il est soupçonné d'être l'auteur d'attaques à l'épée ayant fait deux morts et cinq blessés, selon la police.

Deux personnes ont été tuées et cinq autres blessées lors d'agressions à l'arme blanche dans la nuit du 31 octobre au 1er novembre à Québec, selon la police. 

Un suspect a été arrêté : il s'agit d'«un homme âgé dans la mi-vingtaine», armé d'une épée et habillé en tenue «médiévale», selon Etienne Doyon, porte-parole du Service de police de la Ville de Québec (SPVQ), cité par l'AFP. La nature et la gravité des blessures sont «variables» en fonction des cinq personnes blessées, a-t-il précisé. 

La police a ouvert une enquête. «Selon nos premières informations, rien ne nous indique que le suspect aurait agi pour des motivations autres que personnelles», a-t-elle également précisé dans un tweet diffusé dans la nuit.

«Peu avant 1h du matin, le SPVQ a arrêté un suspect», avait indiqué la police sur Twitter, demandant aux habitants de la ville de «rester à l'intérieur, les portes verrouillées» car une «enquête est toujours en cours».

Selon le média local ICI Canada, le suspect aurait été arrêté sur le Vieux-port de la ville en état d'hypothermie. On ne connaît pour l'instant pas encore ses motivations.

L'assaillant «aurait choisi ses victimes au hasard», selon la police

Un autre média local, Le Soleil, indique que l’homme aurait «égorgé» sa première victime dans le secteur du Château Frontenac. Trois jeunes femmes auraient trouvé la victime au sol.

Selon ICI Canada, le quartier a été bouclé peu après les premières attaques et des «policiers ont été déployés [vers 22h30 heure locale] dans le secteur du Château Frontenac, jusqu'à l'Assemblée nationale, ainsi que dans le quartier Petit-Champlain.» Ce n'est donc que trois heures plus tard, environ, que l'arrestation a été effectuée après qu'un témoin a vu le suspect sur le Vieux-port et pu le signaler à la police.  

Plus tard ce même jour, le chef du service de police du Québec, Robert Pigeon, a déclaré lors d'un point presse que l'assaillant présumé voulait «faire le plus de victimes possible» mais n'était a priori pas «associé à un groupe terroriste».

«Hier soir on a été plongé dans une nuit d'horreur lorsqu'un homme de 24 ans, qui ne réside pas à Québec, s'est présenté chez nous avec l'intention de faire le plus de victimes possible», a-t-il expliqué. «Tout porte à croire» que le suspect, armé d'un sabre japonais et déguisé en costume médiéval, «aurait choisi ses victimes au hasard», a-t-il encore précisé.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»