Vladimir Poutine ne prévoit pas de reconfinement national en Russie

Vladimir Poutine ne prévoit pas de reconfinement national en Russie© Alexeï Nikolski Source: Sputnik
Le président de la Fédération russe Vladimir Poutine, lors du forum organisé à Moscou par la banque russe du commerce extérieur (VTB) le 29 octobre 2020.

Le président russe Vladimir Poutine a annoncé qu'il n'était pas prévu d'introduire de restrictions totales dans le pays pour faire face à la pandémie de Covid-19. Mais il a admis que certaines régions feraient l’objet d’une «attention particulière».

«Nous ne prévoyons pas d'introduire des mesures restrictives totales, de décréter un lockdown [confinement] national, lors duquel l'économie et les affaires se retrouvent presque complètement à l'arrêt», a déclaré le président russe Vladimir Poutine ce 29 octobre, lors du forum d’investissement annuel organisé par la VTB, banque publique russe du commerce extérieur.

«Malgré une situation épidémiologique difficile, nous sommes maintenant prêts à travailler beaucoup mieux dans le contexte d’une épidémie», a ajouté le président. Tout en admettant que certaines régions nécessitaient «une attention particulière», il a estimé qu’«en général, la situation [était] vraiment meilleure» que lors de la première vague infectieuse au printemps.

Le président russe a notamment salué l'expérience de mobilisation acquise par le système national de santé et l'adoption des mesures préventives nécessaires. «Nous comprenons clairement comment agir», a ajouté le président.

«En cas de nécessité objective, en tenant compte des recommandations des médecins sur la situation dans une région, une ville, une municipalité en particulier, des décisions ponctuelles justifiées seront prises pour protéger au maximum la sécurité des personnes et maintenir le fonctionnement continu des entreprises et des organisations», a aussi précisé Vladimir Poutine.

Enfin, le chef de l’Etat a appelé les chefs d'entreprise à «faire preuve de responsabilité sociale, [et à] se conformer à toutes les prescriptions des médecins et spécialistes concernant les conditions de travail du personnel et des collectifs de travail».

La Russie est le quatrième pays le plus touché au monde par l’épidémie selon le critère du nombre d’infections avec 1,57 million de cas confirmés, juste après le Brésil (5,46 millions de cas) et devant la France (1,28 millions de cas) selon les données collectées par l’Université Johns Hopkins.

Le pays déplore également près de 27 000 décès attribués au Covid-19 sur une population de près de 145 millions d’habitants. Pour le moment, l’économie russe, comme la plupart des économies dites «émergentes» par le Fonds monétaire international, a plutôt mieux résisté aux effets sur l’économie de l’épidémie avec un PIB attendu en baisse de 4,1% sur l’année 2020, contre 8,3% en moyenne dans la zone euro.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»