Guinée : Alpha Condé remporte la présidentielle avec 59% des voix, selon la commission électorale

- Avec AFP

Guinée : Alpha Condé remporte la présidentielle avec 59% des voix, selon la commission électorale© THOMAS COEX / AFP
Le président sortant Alpha Condé votant pour la présidentielle (image d'illustration).

La commission électorale guinéenne a annoncé ce 24 octobre la victoire du président sortant Alpha Condé à l'élection présidentielle avec 59,49% des voix. L'annonce de sa candidature à un troisième mandat a donné lieu à de nombreuses manifestations.

Le président guinéen sortant, Alpha Condé, a remporté l'élection présidentielle avec 59,49% des voix, a fait savoir ce 24 octobre la commission électorale du pays. Il entame ainsi son troisième mandat.

Son principal rival, Cellou Dalein Diallo, qui s'était proclamé vainqueur de la présidentielle avant la publication des résultats, a lui obtenu 33,5% des suffrages, selon la commission.

Cellou Dalein Diallo a averti dans la foulée qu'il contesterait devant la justice la victoire annoncée du président sortant. «Nous avons toujours l'intention de renvoyer cette affaire devant la Cour constitutionnelle, sans avoir trop d'attentes», a-t-il déclaré.

Une forte présence policière était visible dans la capitale, Conakry, lors de l'annonce des résultats par la commission électorale, a constaté un journaliste de l'AFP. Ces derniers jours, la Guinée a vécu une escalade de violences post-électorales qui ont fait au moins une dizaine de morts.

L'éventualité d'un troisième mandat consécutif d'Alpha Condé, 82 ans, a provoqué pendant un an une contestation au cours de laquelle des dizaines de civils auraient été tués, faisant craindre une éruption populaire lors du vote.

En mars, le président sortant avait présenté une nouvelle Constitution dans laquelle il s'engageait à moderniser le pays, mais qui permettait aussi de ne plus limiter à deux les mandats successifs des présidents.

Agé de 68 ans, Cellou Dalein Diallo, déjà battu par Alpha Condé en 2010 et 2015, avait proclamé sa victoire le 19 octobre en se fondant sur les données transmises par ses partisans envoyés dans les bureaux de vote pour ne pas s'en remettre à la commission électorale et à la Cour constitutionnelle, «inféodées au pouvoir» selon lui. Il avait revendiqué 53% des suffrages.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»