Sepp Blatter pourrait être provisoirement suspendu de la FIFA

Le boss du football mondial est aux arrêts pour 90 jours. Source: Reuters
Le boss du football mondial est aux arrêts pour 90 jours.

Selon plusieurs médias britanniques, l'emblématique président de la FIFA ferait face à une suspension de 90 jours par le Comité d'éthique de l'organe qui gère le football mondial.

Son destin immédiat était entre les mains du comité d'éthique et la sanction serait tombée. Réuni jusqu'à vendredi, ce dernier aurait préféré mettre Sepp Blatter hors-jeu pour trois mois, le temps que l'enquête suive son cours.

Selon la BBC, la décision serait prise et devrait être officialisée demain par Hans Joachim Eckhert, le juge de la FIFA. 

Klauss Stohlker, conseiller du Suisse, a déclaré «que la nouvelle a été communiquée au président», que ce dernier est «calme» et se rappelle qu'il est «le père du Comité d'éthique». 

Il ajoute que la suspension n'est pas effective et que la décision finale n'a pas encore été prise. Les deux chambres de la commission d'éthique se refusent pour l'instant à toute déclaration. 

A noter qu'un proche de Sepp Blatter a déclaré sous couvert d'anonymat à l'AFP «qu'aucune information de ce genre ne nous a été communiquée». De plus, selon l'avocat du président ad interim de la FIFA, aucune recommandation de suspension n'a été notifiée à son client. Une situation de flou qui devrait se décanter dans les heures qui viennent.

Accusé de corruption par le procureur général de Suisse, le boss du foot mondial a toujours clamé son innocence. Reste que les membres du comité ne semblent pas convaincu par sa défense. De même que certains grands sponsors du ballon rond comme Coca-Cola, McDonalds, Visa et Budweiser qui ont appelé cette semaine Sepp Blatter à quitter son fauteuil. 

Président de la FIFA depuis 1998, le suisse Joseph «Sepp» Blatter devrait quitter son poste en février prochain, lors de la prochaine élection. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales