Le procureur général suisse ouvre une «procédure pénale» à l’encontre de Sepp Blatter

Le président de la FIFA Joseph Blatter
Le président de la FIFA Joseph Blatter

Le président de la FIFA est accusé par le procureur général suisse de «gestion déloyale» et «abus de confiance». Le siège de la FIFA ainsi que le bureau de son président ont été perquisitionnés et de nombreux documents saisis.

Sepp Blatter est soupçonné d’avoir illégalement versé deux millions de francs suisses au président de l’UEFA Michel Platini, a annoncé le procureur général suisse dans une déclaration.

En amont de cette déclaration, des enquêteurs ont auditionné Joseph Blatter «en qualité de prévenu» et «en parallèle, Michel Platini a été entendu en qualité de personne appelée à donner des renseignements», a-t-on précisé dans le communiqué de la justice suisse.

C’est Platini lui-même qui a fourni les preuves du transfert de l’argent aux enquêteurs, a rapporté une source de la police suisse citée par Reuters.

Suite à ces accusations, le service de presse de la FIFA s’est dit prêt à coopérer avec le Parquet suisse. L’organisation a répondu à toutes les demandes des enquêteurs, leur fournissant les documents requis : «Vendredi, les représentants du Parquet général suisse ont mené des interrogatoires et collecté des documents liés à l’enquête sur la corruption au sein de l’organisation. La FIFA a agi en coopération avec le Parquet.

Sepp Blatter est à la tête de la plus importante organisation de football au monde depuis 17 ans. Mais sa dernière année a été frappée par un énorme scandale de corruption où a trempé un grand nombre de responsables. Sepp Blatter, qui a dû annoncé son départ anticipé, niait néanmoins toujours les accusations à son encontre et n’était pas sous le coup d’une enquête jusqu’à présent.

Platini, pour sa part, qui accusait Blatter de gestion déloyale depuis le début du scandale, est un des favoris pour le poste de nouveau président de la FIFA.

En savoir plus : Michel Platini officiellement candidat à la présidence de la FIFA

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales