Algérie : le viol et le meurtre d'une jeune femme par son ancien agresseur suscite l'effroi

Algérie : le viol et le meurtre d'une jeune femme par son ancien agresseur suscite l'effroi© Ryad Kramdi Source: AFP
Scène de rue à Alger le 16 septembre 2019. (image d'illustration)
Suivez RT France surTelegram

Chaïma, 19 ans, a été retrouvée morte, violée, et brûlée près d'Alger, par le même homme qui avait tenté de la violer quatre ans auparavant. L'affaire suscite une vive émotion dans le pays.

En Algérie, c'est la consternation et l'effroi après la découverte le 2 octobre du corps de la jeune Chaïma, 19 ans, violée, égorgée et brûlée par le même homme qui avait déjà tenté de la violer quatre ans auparavant. Le corps meurtri de la jeune fille a été retrouvé dans une station-service abandonnée de Thenia (60 kilomètres à l'est d'Alger).

Selon les médias algériens, la jeune femme n'avait plus donné signe de vie depuis quelques jours après avoir été envoyée par sa famille régler une facture de téléphone en ville. Le média en ligne TSA rapporte que Chaïma «connaissait bien son bourreau pour avoir eu affaire à lui il y a quatre ans, quand il avait tenté de la violer». La jeune fille avait alors porté plainte contre son agresseur. On ignore pour l'heure si l'homme avait été condamné ou pas pour cet acte, des informations contradictoires sur ce point apparaissant dans la presse.

Il n'en reste pas moins que ce crime bouleverse actuellement l'Algérie. L'auteur des faits a tout avoué. Le média algérien Interlignes rapporte que le procureur de la République a ordonné son placement sous mandat de dépôt pour «viol, meurtre avec préméditation, abus, torture et actes cruels». Sur les réseaux sociaux ou l'affaire suscite une vive émotion avec le mot-dièse #JeSuisChaima, certains plaident le retour à l’application de la peine de mort qui fait l’objet d’un moratoire depuis 1993 en Algérie.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix