L'or du Venezuela destiné à Maduro ou à Guaido ? Pour la justice britannique le casse-tête continue

L'or du Venezuela destiné à Maduro ou à Guaido ? Pour la justice britannique le casse-tête continue© MANAURE QUINTERO Source: Reuters
L'opposant politique vénézuélien Juan Guaido.

La Cour d'appel de Londres a annulé une décision judiciaire controversée qui avait reconnu l'opposant Juan Guaido comme le seul représentant légitime du Venezuela pouvant disposer des 30 tonnes d'or du pays entreposées à la Banque d'Angleterre.

Considérant que le gouvernant britannique pouvait continuer à reconnaître «de facto» l'administration de Nicolas Maduro, président élu et toujours au pouvoir au Venezuela, en dépit de sa reconnaissance politique de l'opposant Juan Guaido comme «président par intérim» du pays, la Cour d'appel a annulé ce 5 octobre le jugement rendu en juillet, et ordonné une enquête approfondie pour déterminer lequel des deux hommes avait la légitimité pour accéder aux fonds du pays.

La question de la récupération des 30 tonnes d'or déposées à la Banque d'Angleterre (BoE) par la Banque centrale du Venezuela (BCV) reste donc toujours en suspens. Le 2 juillet dernier, un juge britannique avait estimé qu'en tant que «président par intérim» du pays, c'est à l'opposant vénézuélien Juan Guaido que la Grande-Bretagne devait rendre l'or.

Une décision qualifiée d'«absurde» à l'époque par la Banque centrale du Venezuela (BCV), qui avait fait appel. «La BCV fera immédiatement appel de la décision absurde et inhabituelle d'un tribunal anglais qui vise à priver le peuple vénézuélien de l'or dont il a un besoin urgent pour faire face à la pandémie de coronavirus», pouvait-on lire sur le compte Twitter de l'institution.

Depuis la reconnaissance de l'opposant Juan Guaido, figure contestée, y compris au sein de l'opposition vénézuélienne, en tant que président par intérim du pays en février 2019, la Banque d'Angleterre a systématiquement refusé à Caracas de lui rendre une partie de ses réserves d'or. Le Venezuela a effectué plusieurs demandes pour récupérer l'équivalent d'un milliard de dollars (environ 891 millions d'euros) de lingots, tandis que Juan Guaido, président autoproclamé du pays, sans aucune élection à son actif, a écrit à deux reprises à la BoE pour lui enjoindre de rejeter ces demandes de Caracas.

Face aux refus de la BoE, la Banque centrale du Venezuela a donc fini par assigner la Banque d'Angleterre devant un tribunal, faisant valoir qu'elle avait besoin de ces fonds pour lutter contre la pandémie de Covid-19.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»