Covid-19 : violents affrontements en Israël entre juifs ultra-orthodoxes et policiers

Covid-19 : violents affrontements en Israël entre juifs ultra-orthodoxes et policiers© Amir Cohen Source: Reuters
Vidéo
Des juifs ultra-orthodoxes exécutent le rituel Kapparot, à Ashdod, en Israël, le 25 septembre 2020 (image d'illustration).

Dans plusieurs villes israéliennes, des heurts ont éclaté entre juifs ultra-orthodoxes et policiers, lorsque ces premiers se sont rassemblés dans les rues et les synagogues afin de prier, bravant ainsi les mesures restrictives liées au Covid-19.

De violents affrontements entre juifs ultra-orthodoxes et forces de l'ordre ont éclaté le 4 octobre dans la ville israélienne de Bnei Brak au nord-est de Tel Aviv et dans certaines zones de Jérusalem. la police israélienne a réalisé une trentaine d'arrestations, selon le quotidien Haaretz. Deux policiers ont par ailleurs été blessés et un certain nombre de véhicules ont été endommagés lors des affrontements, dont des voitures de police, d'après le magazine en ligne Times of Israel.

Dans la ville de Bnei Brak, des centaines de personnes ont ​​défié plusieurs mesures d'interdiction liées au Covid-19, dans le cadre du confinement général, comme celle excluant tout rassemblement dans les espaces clos, ainsi que celle des prières en extérieur pour les groupes de 20 personnes ou moins le dimanche.

Certains chefs spirituels, préoccupés par l'interruption de leurs études théologiques par les mesures restrictives mises en place pour endiguer la pandémie de Covid-19, ont ordonné aux synagogues et aux yeshivas de rester ouvertes, selon Channel 13. C'est pourquoi de nombreux croyants se sont rassemblés dans les synagogues et divers lieux, bravant ainsi les règles du confinement.

Des arrestations musclées

Essayant tant bien que mal d'appliquer les mesures restrictives dues au coronavirus, la police a commencé à infliger des amendes à de nombreux membres de la communauté juive ultra-orthodoxe, pour non port du masque de protection faciale ou non respect de la distanciation physique. 

Cependant, certains d'entre eux «ont commencé à résister et à perturber l'ordre public», entraînant des heurts entre croyants et forces de l'ordre, selon la police citée par le Times of Israel.

Le correspondant du quotidien israélien Haaretz, Aaron Rabinowitz, a publié une vidéo sur Twitter dans laquelle on voit plusieurs policiers interpeller de manière très musclée un juif ultra-orthodoxe à Bnei Brak, allant jusqu'à lui asséner des coups de genoux au visage.

On peut également entendre certains croyants qualifier les officiers de police de «nazis».

Dans le but de disperser le rassemblement, des policiers se sont dirigés en courant vers les croyants. Dans cette vidéo, on voit plusieurs policiers pousser violemment un homme relativement âgé au sol.

Des affrontements ont également éclaté dans le quartier ultra-orthodoxe de Mea Shearim à Jérusalem, où la police a arrêté au moins 18 personnes, notamment pour «blocage de la circulation et incendies de déchets», selon The Times of Israel.

Malgré les nombreuses amendes et arrestations, les fidèles ont continué à se rassembler dans les synagogues, d'après la même source.

Le Parlement israélien a approuvé le 30 septembre une loi restreignant les rassemblements lors du confinement, interdisant notamment les déplacements à plus d'un kilomètre. Cette mesure vise, selon ses détracteurs, à faire taire les manifestations contre le Premier ministre qui ont lieu chaque semaine depuis juillet.

Avec plus de 267 000 cas confirmés et 1 719 décès dus au Covid-19 le 4 octobre, sur une population de neuf millions d'habitants, Israël est le pays avec le taux d'infections hebdomadaire le plus élevé au monde, selon Euronews. En outre, le taux d'infections dans la communauté ultra-orthodoxe a été estimé à plus de deux fois celui de la moyenne nationale.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»