Haut-Karabagh : le camp arménien accuse l'Azerbaïdjan d'utiliser des «mercenaires» de Syrie

Haut-Karabagh : le camp arménien accuse l'Azerbaïdjan d'utiliser des «mercenaires» de Syrie Source: Reuters
Pièce d'artillerie azerbaïdjanaise en action (image d'illustratio).

L'Azerbaïdjan a balayé une accusation formulée par le camp arménien, avançant que les forces azéries utiliseraient des milliers de combattants formés en Syrie dans les affrontements du Haut-Karabagh.

L'ambassadeur arménien en Russie a accusé l'Azerbaïdjan et son soutien turc d'avoir employé plusieurs milliers de combattants vétérans de la guerre de Syrie dans les combats au Haut-Karabagh. 

«Selon nos informations, environ 4 000 combattants ont été récemment transportés par la Turquie de Syrie vers l'Azerbaïdjan», a déclaré l'ambassadeur Vardan Toghanyan dans des propos relayés par l'agence russe RIA Novosti. Selon le diplomate, des informations selon lesquelles des combattants entraînés dans la partie du nord de la Syrie contrôlée par Ankara auraient été transportés par avions jusque dans le Caucase ont été collectées par les services de renseignement de son pays.

«Ils participent déjà [aux hostilités] de l'autre côté», a déclaré le diplomate au sujet de ces combattants. Des accusations reprises par le porte-parole de la défense arménienne Artsroun Hovhannisyan, qui a évoqué la présence de «mercenaires» armés par la Turquie sur le champ de bataille.

De son côté, l'Azerbaïdjan a taxé de «rumeurs» infondées les accusations arméniennes : «Les rumeurs selon lesquelles des combattants de Syrie auraient été redéployés en Azerbaïdjan sont une nouvelle provocation de la partie arménienne et un non-sens complet», a déclaré Khikmet Gadzhiev, un collaborateur du président azerbaïdjanais Ilham Aliyev. 

Des «mercenaires ethniquement arméniens»

Le ministère azerbaïdjanais de la Défense a par ailleurs affirmé à l'inverse que «des mercenaires ethniquement arméniens» originaires du Moyen-Orient combattaient du côté du Haut-Karabagh. 

Les combats entre Arméniens du Haut-Karabagh et forces azerbaïdjanaises font l'objet de déclarations contradictoires de la part des deux camps. Les autorités du Haut-Karabagh disent avoir regagné des positions perdues la veille, quand l'Azerbaïdjan affirme avoir encore progressé, utilisant «roquettes, artillerie et aviation». Au moins 69 personnes, civils et militaires dans les deux camps, ont été tuées selon des bilans incomplets compilés par l'AFP. Toutefois, le bilan réel des affrontements reste inconnu, les deux camps affirmant chacun avoir tué des centaines de militaires de la partie adverse.

L'Arménie a décrété la mobilisation générale tandis que l'Azerbaïdjan impose la loi martiale et un couvre-feu dans une partie du pays, notamment sa capitale. Le Conseil de sécurité de l'ONU doit se réunir d'urgence le 29 septembre à huis clos, à l'appel de Paris et Berlin, pour évoquer la situation. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»