750 dollars d'impôts fédéraux en 2016 et 2017 ? Trump dénonce une «fake news» du New York Times

750 dollars d'impôts fédéraux en 2016 et 2017 ? Trump dénonce une «fake news» du New York Times© JOSHUA ROBERTS / Getty Images Amérique du Nord Source: AFP
Le président américain Donald Trump prend la parole lors d'un briefing à la Maison Blanche le 27 septembre 2020 à Washington, DC. (image d'illustration).

Le quotidien américain, qui aurait obtenu les déclarations de revenus de Donald Trump sur plus de 20 ans, révèle qu'il n'aurait payé que 750 dollars d'impôts fédéraux en 2016 et 2017. Le principal intéressé assure qu'il fera la preuve du contraire.

Selon un article publié le 27 septembre par le New York Times, Donald Trump n'aurait payé que 750 dollars d'impôts fédéraux sur le revenu en 2016, soit l'année de son élection à la présidence des Etats-Unis, puis également en 2017, lors de sa première année à la Maison-Blanche. Informations que le président américain a réfutées le 28 septembre lors d'une conférence de presse à la Maison-Blanche, les qualifiant de «fake news».

«Donald J. Trump a payé 750 dollars d'impôts fédéraux sur le revenu l'année où il a remporté la présidence. Au cours de sa première année à la Maison Blanche, il a payé 750 dollars supplémentaires», peut-on lire dès les premières lignes de l'article du New York Times.

L'article continue de brocarder Donald Trump : «Il n'avait payé aucun impôt sur le revenu durant 10 des 15 années précédentes – en grande partie parce qu'il avait déclaré avoir perdu beaucoup plus d'argent qu'il n'en gagnait.»

Selon le quotidien américain, le locataire de la Maison-Blanche aurait également appliqué des déductions d'impôts pour ses résidences, son avion privé et à hauteur de 70 000 dollars, pour ses frais de coiffeur avant ses apparitions à la télévision.

Le média se fonderait sur «les déclarations de revenus de Donald Trump s'étendant sur plus de deux décennies», ainsi que des documents similaires relatifs aux «centaines d'entreprises qui composent son organisations commerciale» pour affirmer ses propos. Le New York Times souligne par ailleurs que l'article publié le 27 septembre n'offre qu'un «aperçu» de leurs conclusions, avant d'ajouter que «des articles supplémentaires seront publiés dans les semaines à venir».

«Ce sont des fausses nouvelles. Inventées. Fausses.»

Cependant, lors d'une conférence de presse au sein de la Brady Press Briefing Room de la Maison-Blanche au lendemain de la parution de l'article du quotidien new-yorkais, le président américain a déclaré aux journalistes présents dans la salle qu'il s'agissait de «fake news» : «Ce sont des fausses nouvelles. Inventées. Fausses.» Message qu'il a réitéré sur Twitter.

Lors de cette même conférence de presse, Donald Trump a fait savoir qu'il serait «fier de montrer» ses déclarations de revenus une fois son audit par l'Internal Revenue Service [IRS] terminé, estimant que l'agence fédérale le traite «très mal». Et d'ajouter : «J'ai payé beaucoup, et j'ai payé beaucoup d'impôts sur le revenu au niveau de l'Etat aussi, l'Etat de New York taxe beaucoup.»

«Tout sera révélé», a annoncé le locataire de la Maison-Blanche, assurant que ses déclarations de revenues seraient dévoilées au public «après l'audit».

«Une bataille d'audit de dix ans avec l'Internal Revenue Service au sujet de la légitimité d'un remboursement d'impôt de 72,9 millions de dollars qu'il a réclamé et reçu après avoir déclaré d'énormes pertes pèse également sur lui. Une décision défavorable pourrait lui coûter plus de 100 millions de dollars», précise à ce sujet le New York Times.

Les déclarations d'impôt de l'homme d'affaire new-yorkais devenu président et candidat à sa réélection sont au cœur d'une bataille judiciaire, Donald Trump ayant toujours refusé de les publier contrairement à certains de ses prédécesseurs.

A la veille du premier duel télévisé entre les candidats démocrate, Joe Biden, et républicain, Donald Trump, ce sujet risque d'électriser un peu plus la campagne pour les élections présidentielles qui auront lieu le 3 novembre.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»