Macron évoque une «trahison collective» de la classe politique libanaise

- Avec AFP

Macron évoque une «trahison collective» de la classe politique libanaise© Gonzalo Fuentes Source: Reuters
Emmanuel Macron à Beyrouth le premier septembre (image d'illustration).

Le président français a dit prendre acte de la «trahison collective» de la classe politique libanaise après l'échec du Premier ministre à former un gouvernement dans le pays.

Emmanuel Macron a déclaré le 27 septembre avoir «pris acte de la trahison collective» de la classe politique libanaise après son échec à former un gouvernement, contrairement à l'engagement qu'elle avait pris début septembre.

Les partis libanais «portent l'entière responsabilité» de cet échec, et «elle sera lourde», a ajouté le président français au cours d'une conférence de presse à Paris.

Le président français a par ailleurs estimé que les dirigeants libanais avaient une «dernière chance» pour que soient respectés les engagements pris début septembre afin de constituer un «gouvernement de mission et obtenir de l'aide internationale».

J'ai honte

«La feuille de route du 1er septembre demeure [...], elle est la seule initiative prise sur le plan national, régional et international [...], elle n'est pas retirée de la table [...] mais il appartient maintenant aux responsables libanais de saisir cette dernière chance eux-mêmes», a-t-il par ailleurs déclaré.

«J'ai honte» pour les dirigeants libanais, a assené en outre Emmanuel Macron, évoquant un «système de corruption où tout le monde se tient parce que tout le monde a touché», ajoutant qu'«aujourd'hui, quelques dizaines de personnes sont en train de faire tomber un pays».

Le Hezbollah «ne doit pas se croire plus fort qu'il ne l'est»

Autre cible du président durant son intervention, le parti chiite Hezbollah, qui selon lui ne «doit pas se croire plus fort qu'il ne l'est». 

Le Hezbollah, a lancé le président français au cours de la conférence de presse, «ne peut en même temps être une armée en guerre contre Israël, une milice déchaînée contre les civils en Syrie, et un parti respectable au Liban. C'est à lui de démontrer qu'il respecte les Libanais dans leur ensemble. Il a, ces derniers jours, clairement montré le contraire». 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»