Venezuela : Maduro annonce la capture d'un espion américain en possession d'«armes lourdes»

Venezuela : Maduro annonce la capture d'un espion américain en possession d'«armes lourdes»© Carlos Garcia Rawlins Source: Reuters
La raffinerie d'Amuay, située dans le nord du Venezuela (image d'illustration).

Dans une intervention télévisée, Nicolas Maduro a annoncé la capture sur le sol vénézuélien d'un «marine qui servait dans les bases de la CIA en Irak […] en train d'espionner les raffineries d'Amuay et de Cardón».

Le président Nicolas Maduro a expliqué à la télévision qu'un Américain a été capturé en train d'espionner les raffineries d'Amuay et de Cardón. «Il y a toutes les preuves. Cet espion est un marine qui servait dans les bases de la CIA en Irak», a écrit dans la soirée du 11 septembre le ministère vénézuélien des Affaires étrangères sur les réseaux sociaux, repartageant une intervention télévisée du chef de l'Etat. Celui-ci a notamment affirmé que l'homme capturé était en possession d'armes «lourdes et spécialisées», ainsi que d'une grande quantité de dollars.

Durant son intervention, Nicolas Maduro a évoqué la découverte d'un plan visant à provoquer «l'explosion» de la raffinerie située à El Palito, ville côtière dans le nord du pays. Le président a informé les travailleurs de ce site pétrolier de la mise en place imminente de nouvelles mesures de sécurité : «Travailleurs, c'est une guerre de vengeance de l'empire gringo pour empêcher le Venezuela de produire des dérivés du pétrole, de l'essence, etc.», a encore averti le président de la République bolivarienne du Venezuela.

Quelques heures avant la notification de cette arrestation, le 11 septembre, le gouvernement vénézuélien avait annoncé la mise en place d'un «plan d'urgence» destiné à réguler la «distribution de combustibles» face à la grave pénurie d'essence que connaît le pays sud-américain, et qui engendre des files d'attente kilométriques aux stations-service.

Cet épisode intervient dans le contexte d'une inimitié constante entre le gouvernement chaviste et ses détracteurs, parmi lesquels figure l'administration américaine qui, pour l'heure, soutient invariablement l'opposant politique Juan Guaido, à l'origine de la vaine tentative de soulèvement militaire d'avril 2019, visant à renverser le pouvoir en place.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»