Russie: un ancien blogueur et militant d'opposition passé à tabac à Moscou

- Avec AFP

Russie: un ancien blogueur et militant d'opposition passé à tabac à Moscou© Vladimir Astapkovotch Source: Sputnik
Egor Joukov devant le tribunal moscovite de Kountsevski, le 6 décembre 2019
Suivez RT France surTelegram

Egor Joukov, blogueur et militant d'opposition, a été passé à tabac par des inconnus dans la nuit du 30 au 31 août à Moscou, a indiqué son équipe. Le Kremlin a condamné l'agression après l'ouverture d'une enquête pour «lésions corporelles».

Egor Joukov est un ancien blogueur et animateur de radio. Il est connu pour son engagement au sein de l'opposition et avait, à ce titre, fait l'objet d'une forte mobilisation de la société civile lors de son procès pour «extrémisme» en 2019. Dans la nuit du 30 au 31 août, le jeune homme «a été attaqué près de chez lui et passé à tabac», a indiqué son équipe sur Telegram, accompagnant le message de deux photos d'Egor Joukov en sang, l'œil tuméfié et les lèvres fendues. Les images ont ensuite été diffusées sur Twitter par les médias russes.

Selon la même source, Egor Joukov a été attaqué par deux inconnus, qui ont pris la fuite. «Egor est actuellement au commissariat et attend l'ambulance. Malgré de nombreuses blessures, Egor reste calme et fait même des blagues sur ce qui s'est passé», indique le message cité par l'AFP.

Selon l'agence Interfax, le jeune homme a subi des examens à l'hôpital avec une possible commotion cérébrale et un traumatisme crânien.

La veille, le 30 août, l'équipe d'Egor Joukov avait annoncé que le jeune homme avait été exclu de la Haute école d'économie de Moscou immédiatement après son inscription en maîtrise. Une décision qu'elle a dénoncée comme «un ordre venu d'en haut». De son côté, l'école réfute ces accusations en soulignant que l'étudiant a décidé de quitter l’établissement après l'annonce que son parcours ne pourra finalement pas être assuré «en raison de circonstances indépendantes de la volonté de l'université».

Le Kremlin a condamné l'agression

«Le Kremlin espère que les responsables de l'agression contre Egor Joukov seront trouvés et jugés conformément à la loi», a affirmé le porte-parole du président russe Dmitri Peskov.

«Nous ne savons pas qui a frappé Joukov, nous ne savons pas pourquoi, mais nous savons que nos agents des forces de l'ordre sont en charge de l'enquête, alors nous espérons que les responsables seront identifiés et condamnés conformément à la loi», a-t-il déclaré le 31 août.

Plus tôt, le service de presse du ministère de l'Intérieur de la capitale russe, cité par l'agence RIA Novosti, avait annoncé qu'une enquête criminelle a été ouverte pour «lésions corporelles» après le dépôt de plainte par le jeune homme.

Après les manifestations d'opposition à Moscou à l'été 2019, Egor Joukov avait été arrêté et accusé d'avoir organisé des «troubles de masse». Son cas avait suscité une importante mobilisation de soutien de la société civile. In fine, il avait été condamné pour «extrémisme» à trois ans de prison avec sursis, et à une interdiction de de gérer un site ou des «ressources» internet Un décision de justice qui l'a privé de poursuivre ses activités de blogueur politique, lesquelles furent reprises par son équipe. La justice avait retenu ce caractère «extrémiste» en raison du contenu de certaines de ses vidéos, dans lesquelles l'opposant appelait notamment à lutter «fermement» contre le pouvoir russe.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix