Les Emirats arabes unis mettent fin au boycott d’Israël

- Avec AFP

Les Emirats arabes unis mettent fin au boycott d’Israël© Jack Guez Source: AFP
Des drapeaux israéliens entourant le drapeau émirati (image d'illustration).

Les Emirats arabes unis ont annoncé qu'ils mettaient fin au boycott d’Israël, dans le cadre de la normalisation des relations entre les deux pays, ouvrant ainsi la voie à des accords commerciaux.

Les Emirats arabes unis ont abrogé la loi de boycott d'Israël après que les deux pays ont annoncé mi-août la normalisation de leurs relations, a annoncé le 29 août l'agence de presse officielle émiratie Wam. Le président des Emirats, cheikh Khalifa ben Zayed Al Nahyane, a abrogé dans un décret la «loi fédérale n°15 de 1972 concernant le boycott d'Israël ainsi que les sanctions en découlant», a précisé Wam.

Une voie ouverte à de nouveaux accords commerciaux

«Il sera permis de faire entrer, d'échanger et de posséder des biens et produits israéliens de tout type aux Emirats et de les commercialiser», détaille le décret. L'accord de normalisation entre Abou Dhabi et l'Etat hébreu, annoncé le 13 août par le président américain Donald Trump, a été dénoncé comme un «coup de poignard» dans le dos par les Palestiniens et a été plus ou moins bien accueilli dans les capitales arabes. Il fait des Emirats le premier pays du Golfe et le troisième pays arabe à établir des relations avec Israël après l'Egypte (1979) et la Jordanie (1994). Les entreprises et particuliers aux Emirats peuvent désormais conclure des accords avec des compagnies ou personnes résidant en Israël, a indiqué Wam, soulignant que cette décision visait «à augmenter la coopération commerciale et diplomatique avec Israël».

Une délégation israélo-américaine doit se rendre le 30 août aux Emirats sur le «premier vol commercial direct» entre Tel Aviv et Abou Dhabi, ont indiqué le 28 août des sources concordantes à Jérusalem. Dans le cadre de l'accord de normalisation, l'Etat hébreu a accepté de suspendre l'annexion de nouveaux territoires en Cisjordanie occupée, mais le  Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a assuré ne pas y avoir «renoncé» sur le long terme.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»