L'ex-conseiller de Donald Trump, Steve Bannon, inculpé de détournement de fonds

- Avec AFP

L'ex-conseiller de Donald Trump, Steve Bannon, inculpé de détournement de fonds© Tiziana Fabi Source: AFP
L'ex-conseiller du président Donald Trump, Steve Bannon (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

L'ancien conseiller du président Donald Trump Steve Bannon est accusé de détournement de fonds à travers un site participatif censé financer la construction du mur anti-migrants à la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis.

L'ex-conseiller de Donald Trump, Steve Bannon, a été inculpé et arrêté ce 20 août pour détournement de fonds versés via un site de financement participatif censé contribuer à «la construction du mur» promis par le président républicain à la frontière Etats-Unis - Mexique, a fait savoir le procureur fédéral de Manhattan Audrey Strauss. Celui qui fut l'un des architectes de la campagne présidentielle du magnat new-yorkais en 2016 est accusé d'avoir, avec trois autres responsables du site We Build The Wall (Nous construisons le mur), «détourné de l'argent de centaines de milliers de donateurs», a précisé Audrey Strauss dans un communiqué.

Steve Bannon, 66 ans, aurait notamment utilisé des «centaines de milliers de dollars» pour couvrir «des dépenses personnelles», selon le texte. Les détournements auraient commencé en décembre 2018, selon les enquêteurs. Alors qu'ils assuraient aux donateurs que tout l'argent levé via le site servirait à ériger le mur, Steve Bannon et les trois autres responsables auraient détourné une partie des fonds via une organisation à but non lucratif et une société-écran, au moyen notamment de fausses factures, ont-ils ajouté. 

Donald Trump dit ne «rien connaître» du site de financement mis en cause

L'ex-conseiller du président Trump, ancien responsable du site conservateur Breitbart News, devait être présenté à un juge fédéral new-yorkais dans la journée. Il devra répondre de deux chefs d'accusation pour fraude et blanchiment d'argent, passibles chacun d'une peine maximale de 20 ans de prison. Brian Kolfage, 38 ans, fondateur du site We Build The Wall, Andrew Badolato, 56 ans, et Timothy Shea, 49 ans ont aussi été inculpés et arrêtés, selon le communiqué de la procureure.

Les deux premiers devaient comparaître ce 20 août devant des juges fédéraux de Floride, tandis que Timothy Shea était attendu dans un tribunal fédéral du Colorado. Au total, We Build The Wall a levé plus de 25 millions de dollars, selon le procureur. 

Le président américain Donald Trump a réagi ce 20 août, expliquant ne «rien connaître» du site de financement sur le mur à la frontière Etats-Unis-Mexique pour lequel son ancien conseiller Steve Bannon a été inculpé. «Je ne connais rien de ce projet», a déclaré le locataire de la maison blanche depuis le Bureau ovale. «Je n'ai pas eu de contact avec lui depuis très longtemps», a-t-il ajouté, évoquant son ancien conseiller.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix