Côte d'Ivoire : les autorités interdisent les manifestations jusqu'en septembre

- Avec AFP

Côte d'Ivoire : les autorités interdisent les manifestations jusqu'en septembre© Issouf SANOGO Source: AFP
De jeunes manifestants ivoiriens plaçant des barricades sur la route à Abidjan pour protester contre le troisième mandat du président Alassane Ouattara le 13 août 2020 (image d'illustration).

Le président ivoirien Alassane Ouattara a interdit les manifestations visant à contester sa candidature à un troisième mandat. Jugée anticonstitutionnelle, elle a déclenché des heurts qui ont fait six morts la semaine du 10 août.

Les autorités ivoiriennes ont annoncé le 19 août la «suspension» des manifestations publiques en Côte d'Ivoire jusqu'au 15 septembre, à l'avant-veille d'une marche des femmes de l'opposition qui devait se tenir le 22 août contre un troisième mandat du président Alassane Ouattara, dans un communiqué transmis ce 20 août à l'AFP.

«Le conseil [des ministres] a décidé de la suspension des manifestations sur la voie publique pour les autoriser seulement dans les enceintes closes», souligne le communiqué.

«La mesure prise dans le cadre de l’état d’urgence en cours est effective jusqu’au 15 septembre [...] et tire les conséquences du bilan humain et matériel des précédentes manifestations et des risques d’ouverture de poches de conflits communautaires», d'après le texte.

Cette annonce survient près d'une semaine après de violentes manifestations liées à l'annonce de la candidature controversée du président Alassane Ouattara pour un troisième mandat, qui ont dégénéré en affrontements pendant trois jours, faisant «six morts, une centaine de blessés, 1 500 déplacés internes, 69 personnes interpellées ainsi que de nombreux dégâts matériels», selon le bilan officiel établi le 19 août.

Le président Alassane Ouattara, 78 ans, élu en 2010 puis réélu en 2015, avait annoncé dans un premier temps en mars passer le relais à son Premier ministre Amadou Gon Coulibaly. Mais après le décès d'un infarctus de ce dernier le 8 juillet, Alassane Ouattara a annoncé le 6 août qu'il briguerait un troisième mandat.

La Constitution limite à deux les mandats présidentiels, mais l’opposition et le pouvoir sont en désaccord sur l'interprétation de la réforme adoptée en 2016 : les partisans d’Alassane Ouattara affirment qu'elle a remis le compteur des mandats à zéro, ses adversaires jugeant anticonstitutionnelle une troisième candidature. Le premier tour de l'élection présidentielle en Côte d'Ivoire a été officiellement fixé au 31 octobre.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»