Côte d'Ivoire : Alassane Ouattara candidat à l'élection présidentielle d'octobre

- Avec AFP

Côte d'Ivoire : Alassane Ouattara candidat à l'élection présidentielle d'octobre© Luc Gnago Source: Reuters
Des soutiens du président ivoirien Alassane Ouattara à Abidjan, le 29 juillet 2020 (image d'illustration).

Après avoir affirmé qu'il ne serait pas candidat à sa succession, le président ivoirien Alassane Ouattara est finalement revenu sur sa décision ce 6 août en annonçant sa candidature à l'élection présidentielle prévue le 31 octobre prochain.

«Je suis candidat à l'élection présidentielle du 31 octobre» : le chef de l'Etat ivoirien Alassane Ouattara a annoncé ce 6 août dans un discours télévisé sur la chaîne publique RTI qu'il serait candidat à l'élection présidentielle d'octobre. 

«J'ai décidé de répondre favorablement à l'appel de mes concitoyens me demandant d'être candidat», a-t-il déclaré en conclusion de son discours de près de 25 minutes, à la veille du 60e anniversaire de l'indépendance de la Côte d'Ivoire. Rappelant qu'il avait initialement décidé de passer la main à son Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, mais invoquant un «cas de force majeure» après le décès de celui-ci le 8 juillet, le président Ouattara a expliqué avoir «reconsidéré sa position», lors d'une allocution télévisée sur la chaîne publique RTI. 

Le président ivoirien avait en effet affirmé le 5 mars qu’il ne briguerait pas de troisième mandat, exprimant sa volonté de «transférer le pouvoir à une jeune génération», lors d’un Congrès extraordinaire réunissant les parlementaires du Sénat et de l'Assemblée nationale.

Pour l'opposition, la candidature Ouattara «serait illégale»

Alassane Ouattara, élu en 2010 puis réélu en 2015, a estimé que la Constitution l'autorisait à exercer un troisième mandat. La Constitution limite à deux le nombre de mandats présidentiels, mais selon l'interprétation du pouvoir, l'adoption d"une nouvelle loi fondamentale en 2016 a remis les compteurs à zéro. Selon l'opposition en revanche, il n'a pas le droit de se représenter. L'ancien président Henri Konan Bédié a ainsi déclaré récemment qu'une candidature d'Alassane Ouattara «serait illégale». Agé de 86 ans, il est lui-même le candidat désigné du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI), principale formation d'opposition.

La situation politique est tendue en Côte d'Ivoire à trois mois de la présidentielle, dix ans après la crise post-électorale qui avait fait 3 000 morts.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»