Allemagne : un «probable attentat islamiste» à la voiture-bélier à Berlin fait six blessés

- Avec AFP

Allemagne : un «probable attentat islamiste» à la voiture-bélier à Berlin fait six blessés© Odd ANDERSEN Source: AFP
Des policiers et des experts légistes le 19 août, sur l'autoroute allemande où un individu a provoqué des accidents la veille.
Suivez RT France surTelegram

Un homme a provoqué plusieurs accidents avec sa voiture le soir du mardi 18 août, sur une autoroute qui traverse la ville de Berlin, blessant six personnes dont trois grièvement. Les faits laissent penser à une motivation islamiste, selon le parquet.

Un homme a sciemment provoqué le soir du 18 août des accidents en série avec sa voiture sur une autoroute qui traverse la ville de Berlin, blessant six personnes dont trois grièvement, dans un acte traité comme un «probable attentat islamiste» par la justice.

Les autorités ont aussi indiqué que l'auteur des faits âgé de 30 ans, Irakien selon les médias, pourrait souffrir de problèmes psychiques. La police a fait état dans un communiqué «d'indices» en ce sens dans le dossier.

Le soir du 18 août, l'homme à bord d'une voiture s'est livré sur l'autoroute urbaine de Berlin à «des attaques ciblées sur d'autres personnes» circulant sur la voie, visant notamment des deux-roues. Un conducteur de scooter fait partie des blessés graves et a dû être réanimé par les secours sur place, selon les médias.

«Motivation religieuse et islamiste» et «instabilité psychologique» suspectées 

«[Les] déclarations du suspect après les faits laissent penser à une motivation religieuse et islamiste [mais] il existe également des indices d'une instabilité psychologique» de l'homme, a souligné le parquet.

Les enquêteurs n'ont pas non plus trouvé d’éléments à ce stade montrant qu'il faisait partie d'une quelconque organisation terroriste.

Selon plusieurs médias, l'auteur des faits a hurlé «Allah akbar» en sortant de son véhicule, à la suite d'une collision qui l'a contraint à s'arrêter. «Que personne ne s'approche, sinon vous allez tous mourir !», a-t-il aussi crié selon des témoins cités par le quotidien Bild, en menaçant de détenir un engin explosif. Il a été interpellé par les forces de l'ordre arrivées en nombre sur place.

Dans sa voiture, les policiers ont retrouvé une «vieille boîte à munitions». Mais un examen par les équipes spécialisées de la police a montré qu'elle ne contenait rien de dangereux.

La police a dû interrompre la circulation sur cette autoroute très fréquentée pendant plusieurs heures, provoquant des bouchons monstres, afin de vérifier le contenu de la boîte suspecte. Cette dernière a été ouverte à distance par précaution avec un appareil de projection d'eau à très haute pression. 

Menace djihadiste

Les autorités allemandes sont sur le qui-vive concernant la menace djihadiste pesant sur le pays, particulièrement depuis qu'un attentat au camion-bélier revendiqué par le groupe terroriste Daesh avait fait 12 morts en décembre 2016 à Berlin. 

Depuis cette date, les autorités allemandes ont déjoué une dizaine de tentatives d'attentats de ce type, dont deux en novembre 2019, selon la police.

Depuis 2013, le nombre d'islamistes considérés comme dangereux se trouvant en Allemagne a été multiplié par cinq pour s'établir actuellement à 680. Celui des salafistes est lui évalué à environ 11 000, soit deux fois plus qu'en 2013.

La chancelière allemande Angela Merkel a été souvent accusée, notamment par le parti de droite radicale AfD (Alternative pour l'Allemagne), d'avoir contribué à ces attentats en ayant ouvert les frontières de son pays à des centaines de milliers de migrants en 2015.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix