Liban : le Premier ministre Hassan Diab annonce la démission du gouvernement

- Avec AFP

Liban : le Premier ministre  Hassan Diab annonce la démission du gouvernement© Tele Liban/Handout Source: Reuters
Le Premier ministre libanais a présenté la démission de son gouvernement.

S'exprimant au cours d'une allocution, le Premier ministre du Liban Hassan Diab a annoncé la démission de son gouvernement suite à la crise majeure que son pays traverse.

Hassan Diab a annoncé la démission de son gouvernement dans un discours diffusé en direct. Ce n'était guère une surprise puisque la nouvelle avait été précédemment annoncée par un ministre à l'AFP sous couvert d'anonymat dans l'après-midi. «Aujourd'hui, j'annonce la démission de ce gouvernement» a-t-il dit.

Le chef du gouvernement, qui se présente comme indépendant, a rendu la classe politique traditionnelle responsable de ses échecs, fustigeant la «corruption» ayant conduit à «ce séisme qui frappé le pays».

«La catastrophe qui a frappé les Libanais au cœur [...] est arrivée à cause de la corruption endémique en politique, dans l'administration et dans l'Etat», a dit le Premier ministre.

«J'ai découvert que la corruption institutionnalisée était plus forte que l'Etat», a ajouté amèrement Hassan Diab, un professeur d'université qui a formé son gouvernement en janvier.

Ce gouvernement qui se présente comme une équipe de technocrates avait vu ses portefeuilles négociés par un seul camp politique, celui du mouvement chiite du Hezbollah et ses alliés, notamment le parti présidentiel, le Courant patriotique libre (CPL).

Le cabinet avait tenu une réunion le 10 août après-midi, au cours de laquelle la plupart de ses membres s'étaient prononcés en faveur d'une démission, avait déclaré à l'AFP Vartiné Ohanian, ministre de la Jeunesse et des Sports.

Quatre membres de son équipe avaient déjà démissionné, à la suite de la terrible explosion du 4 août due à un énorme dépôt de nitrate d'ammonium, qui a fait au moins 160 morts et relancé la contestation populaire.

Face à l'ampleur du drame et la colère de la population, le ministre des Finances Ghazi Wazni a annoncé son départ le 10 août, juste après celle de la ministre de la Justice Marie-Claude Najm. La ministre de l'Information Manal Abdel Samad et le ministre de l'Environnement Damianos Kattar avaient claqué la porte la veille.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»