Le président libanais rejette l'idée d'une enquête internationale proposée par Emmanuel Macron

- Avec AFP

Le président libanais rejette l'idée d'une enquête internationale proposée par Emmanuel Macron© Carlo Allegri Source: Reuters
Le président libanais Michel Aoun lors de la 74e session des Nations unies à New York le 25 septembre 2019 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Le président libanais Michel Aoun a rejeté l'idée d'enquête internationale sur les circonstances des deux explosions dans le port de Beyrouth du 4 août, qu'Emmanuel Macron avait réclamée la veille lors de son passage au Liban.

Le président libanais Michel Aoun s'est opposé ce 7 août à une enquête internationale sur les deux explosions dans le port de Beyrouth qui ont fait, selon le dernier bilan, plus de 150 morts et près de 5 000 blessés. Interrogé par un journaliste qui lui demandait s'il pensait qu'une enquête internationale reviendrait à «diluer la vérité», le chef de l'Etat libanais a répondu «bien sûr». 

Michel Aoun a tenu ces propos au lendemain de l'appel du président français, Emmanuel Macron, lors de sa visite à Beyrouth, à une enquête internationale «transparente».

Cinq nouvelles arrestations parmi les fonctionnaires des douanes et du port

Les explosions dans le port de Beyrouth le 4 août auraient été provoquées par plusieurs tonnes de nitrate d'ammonium stockées depuis six ans dans un entrepôt «sans mesures de précaution», de l'aveu même du Premier ministre.

Ce 7 août, le président libanais a assuré qu'il avait été informé de cette cargaison le 20 juillet et qu'il avait contacté le secrétaire général du Conseil supérieur de Défense pour faire le nécessaire.

Face à l'outrage, les autorités veulent montrer qu'elles s'activent sur le dossier. Une source judiciaire a rapporté ce 7 août cinq nouvelles arrestations parmi les fonctionnaires des douanes et du port, notamment des ingénieurs, portant à 21 le nombre total de personnes placées en détention provisoire.
«Face à la justice, il n'y a pas de grand ou de petit qui ne puisse pas être visé», a assuré Michel Aoun le même jour.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix