Russie : un groupe de jeunes condamné pour avoir créé une «organisation extrémiste»

Russie : un groupe de jeunes condamné pour avoir créé une «organisation extrémiste»© Eugene Biiatov Source: Sputnik
Viatcheslav Krioukov, Rouslan Kostylenko, Piotr Karamzine lors de leur procès, à Moscou.
Suivez RT France surTelegram

Un tribunal de Moscou a reconnu coupables sept jeunes d'avoir créé une «organisation extrémiste» et les a condamnés à des peines de prison avec sursis ou de détention en colonie pénitentiaire. La défense a annoncé faire appel.

Le 6 août, un an et demi après le début de l'audience, le tribunal Lioubliansky de Moscou a rendu son jugement dans l'affaire connue sous le nom de «Nouvelle grandeur». Les sept jeunes accusés ont été reconnus coupables d'avoir créé une «organisation extrémiste» qui, selon les enquêteurs, avait pour objectif de renverser l'ordre constitutionnel de la Russie.

Ainsi Rouslan Kostylenkov (27 ans) a été condamné à sept ans de détention en colonie pénitentiaire, Viatcheslav Krioukov (22 ans) à six ans, Piotr Karamzine (34 ans) à 6,5 ans. Tous les trois sont en détention provisoire depuis mars 2018. Les quatre autres coupables, Anna Pavlikova, Maria Doubovik, Dmitri Poletaev et Maxime Rochtchine ont été condamnés respectivement à quatre, six, six et six ans et demi de prison avec sursis, selon l'agence TASS. 

Lors de l'annonce du verdict, environ 200 personnes se sont rassemblées devant le tribunal afin d'exprimer leur soutien aux accusés en applaudissant et criaient : «Nous n'oublierons pas, nous ne pardonnerons pas !», «Innocents !». Un des manifestants déguisé en policier a égorgé un mannequin en criant «l'Etat réclame du sang» – avant d'être appréhendé par les forces de l'ordre.  

L'affaire «Nouvelle grandeur» a éclaté en Russie en 2018 lorsque dix jeunes ont été arrêtées, mais depuis février 2020, elle piétinait, le procès ayant notamment été reporté à plusieurs reprises en raison de la crise sanitaire. 

Les prévenus ont affirmé avoir été piégés, assurant que des agents des services de sécurité avaient encouragé eux-mêmes la création de l'organisation, en rédigeant des textes fondateurs et en finançant des entraînements au tir. L'avocat de Maria Doubovik, Maxime Pachkov, cité par le site d'actualité russe gazeta.ru, a déclaré que la défense allait faire appel de la décision du tribunal.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix