La Turquie accusée de vouloir censurer un personnage gay d'une série Netflix devant y être tournée

- Avec AFP

La Turquie accusée de vouloir censurer un personnage gay d'une série Netflix devant y être tournée© OZAN KOSE Source: AFP
Des drapeaux LGBT et turcs déployés place Taksim lors d'une manifestation en 2016 à Istanbul (image d'illustration).

La plateforme américaine Netflix n'a pas confirmé que la production d'une de ses séries avait été censurée par Ankara, mais la scénariste Ece Yörenc a assuré que c'était le cas «parce qu'elle mettait en scène un personnage gay».

Le géant du streaming Netlix a annulé la production d'une série en Turquie mettant en scène un personnage gay, faute d'avoir obtenu l'autorisation du gouvernement pour le tournage, selon Ece Yörenc, la scénariste de la série, qui a confirmé, le 21 juillet, des informations de presse selon lesquelles la série If Only avait été annulée.

«Parce qu'elle mettait en scène un personnage gay, l'autorisation de tournage n'a pas été accordée à la série et c'est très effrayant pour l'avenir», avait déjà déclaré le 19 juillet Ece Yörenc au magazine d'actualité culturelle Altyazi Fasikul

Selon Altyazi Fasikul, Netflix a refusé de se plier à la demande du Haut-conseil audiovisuel turc (RTÜK) de gommer un personnage homosexuel du scénario, choisissant d'annuler le projet plutôt que d'accepter une censure.

Contacté par l'AFP le 21 juillet, Netflix n'a ni confirmé, ni démenti les tentatives de censure envers la série annulée, et a simplement déclaré dans un communiqué : «Nous demeurons profondément attachés à nos abonnés et à la communauté créative en Turquie.»

En avril, le chef du directorat des Affaires religieuses, Ali Erbas, avait fait un lien entre l'homosexualité et la maladie. Et l'enseigne de sport française Decathlon a été confrontée en juin à des appels au boycott en Turquie pour avoir publié des messages de soutien aux LGBT. 

Un projet de loi prévoyant un contrôle accru des réseaux sociaux a été présenté le 21 juillet au Parlement turc. Selon des observateurs, la future loi pourrait aussi permettre au gouvernement de limiter la visibilité des militants LGBT en ligne.

La Turquie est l'un des rares pays musulmans où l'homosexualité n'est pas réprimée par la loi. En revanche, les associations LGBT font régulièrement état d'agressions et de discriminations. La marche des fiertés d'Istanbul est en outre interdite depuis plusieurs années.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»