New York : une militante arrêtée pour avoir vandalisé une fresque Black Lives Matter

New York : une militante arrêtée pour avoir vandalisé une fresque Black Lives Matter© David Dee Delgado Source: AFP
Vidéo
Une imposante inscription Black Lives Matter a été réalisée devant la Trump Tower, avec la participation du maire Bill de Blasio (image d'illustration).

Récemment réalisée devant la Trump Tower avec la participation du maire Bill de Blasio, l'imposante fresque au sol Black Lives Matter ne fait pas l'unanimité. Une militante de droite a été arrêtée alors qu'elle recouvrait l'inscription de peinture.

Comme en témoignent plusieurs vidéos partagées sur les réseaux sociaux, la police new-yorkaise a procédé le 18 juillet à l'interpellation de la militante conservatrice Bevelyn Beatty sur la 5e avenue de Manhattan. Selon la chaîne de télévision américaine CBS News, un policier a été blessé pendant l'opération.

Ils disent que la vie des noirs compte, ils n'en ont rien à faire de la vie des noirs

Particulièrement engagée avec le Parti républicain lors des dernières élections de mi-mandat, cette citoyenne afro-américaine a été arrêtée au moment où elle versait un bidon de peinture sur l'imposante inscription Black Lives Matter réalisée une semaine plus tôt devant la Trump Tower, avec la participation du maire Bill de Blasio.

«Nous voulons notre police», «ils disent que la vie des noirs compte, ils n'en ont rien à faire de la vie des noirs», a-t-elle notamment crié lors de son action.

«Jésus compte», l'entend-on également clamer dans une autre vidéo, alors que des policiers tentent de freiner la militante qui poursuit son action à quatre pattes. «Elle a résisté, provoquant la chute d'un policier sur le béton de la 5e avenue, blessant à l'épaule [celui qui] se tord de douleur», rapporte CBS News en commentaire de la vidéo.

Une seconde femme impliquée dans l'action a également été interpellée. Bevelyn Beatty et Edmee Chavannes, toutes deux de Staten Island, ont reçu une convocation de comparution avant d'être relâchées, rapporte encore le média d'outre-Atlantique. Quant au policier qui s'est heurté au sol, il a été transporté à l'hôpital par ambulance, toujours selon la même source.

Bevelyn Beatty n'est pas la première à s'opposer à la fresque au sol. Sur Twitter, des opposants à l'inscription ont appelé à la recouvrir de peinture en utilisant le hashtag #OperationPaintDrop et ont juré de recommencer jusqu'à ce que l'édile new-yorkais l'enlève. Dans la semaine, deux autres personnes avaient été arrêtées pour avoir étalé de la peinture bleue sur la fresque en scandant «toutes les vies comptent», ou encore «les vies bleues [policiers] comptent».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»