Le tueur de l'Oregon avait regardé un film sur la tuerie de l'école Sandy Hook, il y a trois jours

© Steve Dipaola Source: Reuters

L'homme qui a massacré 10 personnes et en a grièvement blessé 7 autres sur le campus de l'Umpqua Community College dans l'Oregon serait un garçon de 26 ans vivant chez ses parents, du nom de Chris Harper Mercer. On en sait un peu plus sur lui.

Les premiers éléments sur la vie du tueur de l'Oregon, dont la presse américaine et britannique a dévoilé l'identité quelques heures après le massacre, commencent à être connus.  

Le jeune homme, du nom de Chris Harper Mercer, qui a été tué lors d'un échange de tirs avec la police sur le campus, serait âgé de 26 ans. Selon The Guardian qui a remonté sa piste, il habitait chez ses parents à quelques kilomètres seulement de l'université.

Cinq faits sur Chris Harper Mercer, le tueur de l’Oregon
Cinq faits sur Chris Harper Mercer, le tueur de l’Oregon

Né au Royaume-Uni, il aurait déménagé aux Etats-Unis lorsqu'il était petit et aurait développé une fascination pour l'IRA, l'armée républicaine irlandaise. D'ailleurs dans sa page MySpace serait truffée d'hommes cagoulés en armes, et ferait mention à plusieurs reprises de l'IRA. Il aurait ainsi mis en avant la Une d'un journal irlandais républicain, An Phoblacht, portant le titre «L'armée britannique ne pourra pas faire échec à l'IRA»

© Capture d'écran réalisée sur le Guardian

Le jeune homme aurait également fréquenté des sites de téléchargement de vidéos, et semblait ces derniers temps porter un intérêt certain pour les tueries de masse, puisque le dernier film importé sur son ordinateur, trois jours avant le drame, serait un documentaire de la BBC intitulé «Surviving Sandy Hook» faisant référence aux enfants tués dans leur école du Connecticut en 2012. Chris Harper Mercer aurait par ailleurs téléchargé des documents pdf, comme le magazine conspirationniste Phenomena traitantdes derniers secrets des Illuminati. Quelques images pornographiques auraient également attiré le tueur.

© Capture d'écran sur le Guardian

Lorsqu'il avait 20 ans, le jeune homme dans une annonce se présentait ainsi: «Je suis âgé de 20 ans, [je suis] au collège, j'écoute de la musique, principalement goth / Punk / électronique, et j'aime regarder des films, principalement d'horreur mais aussi comme certains films d'action ou policiers». Il ajoutait: «Je suis à la recherche de correspondants qui sont semblables à moi, mais tout le monde peut me contacter».

Récemment, il avait ré-écrit son portrait, et se faisait plus précis sur certains points. Se décrivant comme «timide au premier abord, et se sentant plus à l'aise en petit groupe», Chris Harper Mercer se définit comme «un métis» qui «cherche une femme», «pas religieux mais spirituel et abstinent» qui «vit toujours chez ses parents et politiquement conservateur».

Lors de la fusillade de jeudi matin, certains rescapés expliquent que Chris Harper Mercer, demandait à ses victimes si elles étaient ou non chrétiennes avant de les obliger à se lever et qu'il avait dit : «Bien parce que si vous êtes chrétien vous allez voir Dieu dans juste une seconde» avant de les tuer.

Quelques heures après cette tuerie qui a emporté la vie d'au moins 10 personnes, le président Obama a tenu un discours sévère sur l'impossibilité de légiférer aux Etats-Unis sur les armes à feu. «Nos pensées et nos prières ne sont pas suffisantes. C'est devenu une chose banale. Nous sommes devenus insensibles à cela. Il ne doit pas être aussi facile que cela pour quelqu'un qui veut infliger du mal aux autres de mettre la main sur un fusil» a-t-il déclaré le visage fermé, appelant ses concitoyens de faire pression sur leurs élus du Congrès pour modifier la loi sur la possession d'armes. Chris Harper Mercer avait ainsi en main quatre plusieurs pistolets et un fusil lors du massacre.

Un message que ne partage visiblement pas le shérif de l'état de l'Oregon, où se situe le campus de l'Umpqua Community College, comme le rapporte The Independent. Il y a deux ans de cela, John Hanlin, avait écrit au vice-président Joe Biden pour s'opposer à un durcissement de la législation sur les armes, arguant que «le contrôle des armes ne permettra pas d'empêcher les crimes odieux et les tueries de masse dans les écoles».

Quant au lien entre Chris Harper Mercer et l'université d'Umpqua, si pour le moment il semble qu'il n'était pas élève de cette école, son nom apparaît néanmoins comme «assistant de production» dans une pièce de théâtre jouée sur le campus. Par ailleurs, une source anonyme sur un site de chat aurait prévenue très tôt jeudi matin «qu'il ne fallait pas se rendre dans les écoles pour ceux qui habitent dans le Nord-Ouest des Etats-Unis». Les autorités ne peuvent pas faire officiellement le lien entre ce post et le tueur.

Lire aussi: Etats-Unis : 10 morts, 20 blessés dans une fusillade sur le campus d’une université d’Oregon

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales