Scandale en vue ? Ghislaine Maxwell photographiée sur le trône de Buckingham Palace

Scandale en vue ? Ghislaine Maxwell photographiée sur le trône de Buckingham Palace© Johannes EISELE Source: AFP
Ghislaine Maxwell auprès de Jeffrey Epstein (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Un quotidien britannique a publié une photo sur laquelle on peut voir Ghislaine Maxwell, ex-collaboratrice de Jeffrey Epstein accusée de trafic de mineures, posant sur le trône du couple royal au palais de Buckingham à Londres.

Le journal britanniqueThe Daily Telegraph a publié, le 3 juillet, une photographie de Ghislaine Maxwell adoptant une confortable pose dans la salle du trône du palais de Buckingham, à côté de l'acteur américain Kevin Spacey, à la place normalement dévolue au couple royal. Pour rappel, cette citoyenne britannique, fille de l'ex-magnat des médias britanniques Robert Maxwell, a été arrêtée le 2 juillet sur le sol américain alors qu'elle est mise en cause pour trafic de mineures au bénéfice du défunt financier Jeffrey Epstein. 

Le journal affirme que ce cliché a été pris en 2002 lors d'une visite au palais, organisée par le prince Andrew, duc d'York, fils de la reine et ami de Ghislaine Maxwell.

L'exhumation de ce cliché pourrait bien aggraver les soucis du prince Andrew, qui a renoncé à ses fonctions publiques en raison de ses liens flous avec le multi-millionnaire soupçonné de pédophilie, et de sa défense particulièrement calamiteuse face au scandale. Il avait en effet tenté de dissiper le doute de façon peu convaincante après la diffusion d'une photo le montrant, avec Ghislaine Maxwell, le bras autour de la taille de Virginia Roberts, qui accuse Jeffrey Epstein de l'avoir utilisée comme esclave sexuelle alors qu'elle était mineure.

Epstein a été retrouvé mort dans sa cellule new-yorkaise, le 10 août 2019. Une première autopsie a conclu à un suicide mais deux enquêtes sont ouvertes sur ce que certains soupçonnent d'être, en réalité, un assassinat déguisé.

L'imminente comparution de Ghislaine Maxwell 

Ghislaine Maxwell doit comparaître le 14 juillet devant une juge fédérale new-yorkaise, par vidéoconférence pour cause de pandémie. Cette femme de 58 ans avait disparu de la circulation depuis l'arrestation en juillet 2019 du millionnaire, accusé de multiples agressions sur mineures.

Proche collaboratrice et ex-petite amie du financier new-yorkais, Ghislaine Maxwell est accusée par les procureurs d'avoir «aidé, facilité et contribué aux agressions sur mineures de Jeffrey Epstein», de 1994 à 1997. 

Elle aurait ainsi recruté pour lui de jeunes adolescentes désargentées âgées de 14 ans et plus, et aurait parfois même participé directement aux agressions selon les procureurs. Elle est aussi accusée d'«avoir menti de façon répétée» lors d'un témoignage sous serment dans le cadre d'un procès au civil en 2016.

Selon l'AFP, lors de l'audience du 14 juillet, les procureurs devraient insister pour que Ghislaine Maxwell soit maintenue en détention sans possibilité de libération sous caution. 

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix