Après conclusion d'un accord, le Venezuela renonce à expulser l'ambassadrice de l'UE

- Avec AFP

Après conclusion d'un accord, le Venezuela renonce à expulser l'ambassadrice de l'UE© Federico Parra Source: AFP
Le ministre vénézuélien des Affaires étrangères, Jorge Arreaza, s'exprime lors d'une conférence de presse à Caracas le 6 août 2019. (image d'illustration)

Deux jours après l'annonce par Nicolas Maduro de l'expulsion de l'ambassadrice de l'UE du territoire vénézuélien, les diplomaties vénézuélienne et européenne ont publié un communiqué commun annonçant que les relations seraient finalement maintenues.

Le Venezuela a renoncé à expulser l'ambassadrice de l'Union européenne à Caracas, ont annoncé ce 2 juillet dans un communiqué commun le ministre vénézuélien des Affaires étrangères Jorge Arreaza et le chef de la diplomatie européenne. «Le gouvernement vénézuélien a décidé d'annuler la décision prise le 29 juin 2020, par laquelle l'ambassadrice Isabel Brilhante Pedrosa, chef de la délégation de l'Union européenne à Caracas, a été déclarée persona non grata», précise le communiqué rendu public à Bruxelles à l'issue d'un entretien téléphonique entre les deux hauts responsables.

Maintenir le cadre des relations diplomatiques, de la coopération et du dialogue politique

«La République bolivarienne du Venezuela et la diplomatie de l'Union européenne font part dans une déclaration conjointe de leur décision de maintenir le cadre des relations diplomatiques, de la coopération et du dialogue politique», a écrit Jorge Arreaza sur son compte Twitter, en publiant par la même occasion le communiqué commun.

Cette décision inédite a été prise après une conversation téléphonique entre le chef de la diplomatie vénézuélienne et son homologue européen Josep Borell, explique le communiqué. Ils ont ainsi décidé de maintenir les relations entre le pays latino-américain et l'entité européenne «au plus haut niveau, dans le cadre d'une coopération sincère et respectueuse du droit international».

Assez du colonialisme européen contre le Venezuela

Trois jours plus tôt, le président vénézuélien Nicolas Maduro avait demandé le départ dans les trois jours d'Isabel Brilhante Pedrosa, représentante de l'UE à Caracas, justifiant son choix par les récentes sanctions prises par l'UE contre plusieurs citoyens de la république bolivarienne. «Je donne 72 heures à l’ambassadrice de l’Union européenne à Caracas pour quitter notre pays […] Assez du colonialisme européen contre le Venezuela.» C’est par ces mots que le président vénézuélien, Nicolas Maduro, a exhorté, lors d’un discours retransmis depuis le palais de Miraflores, la représentante de l’Union européenne (UE), la portugaise Isabel Brilhante Pedrosa, à quitter le pays à très bref délai.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»