La justice allemande enquête sur 30 000 suspects dans une vaste affaire de pédophilie

- Avec AFP

La justice allemande enquête sur 30 000 suspects dans une vaste affaire de pédophilie© Kai Pfaffenbach Source: Reuters
(image d'illustration).

L'Allemagne veut faire le ménage concernant les réseaux pédocriminels via internet : elle enquête sur 30 000 personnes suspectées d'être liées à une importante filière d'abus d'enfants.

La justice allemande enquête sur plus de 30 000 personnes suspectées d'être impliquées dans une vaste affaire de pédophilie dans l'ouest du pays. «Nous voulons sortir de l'anonymat de l'internet les auteurs qui abusent des enfants et ceux qui les soutiennent», a déclaré lors d'une conférence de presse Peter Biesenbach, le ministre de la Justice de la région Rhénanie-du-Nord-Westphalie où le scandale a éclaté.

Jusqu'à présent, environ 70 personnes étaient soupçonnées dans cette affaire qui a débuté à l'automne dernier dans la ville de Bergisch Gladbach. Plusieurs d'entre elles sont actuellement en procès. Elles sont soupçonnées d'avoir, pendant des années maltraité et abusé d'enfants, tout en ayant fait montre de leurs actes, via des captations vidéo diffusées dans des groupes de discussion en ligne. Les enquêteurs ont, de leur côté, recensé jusqu'à présent au moins 40 victimes.

Les policiers allemands ont été alertés par des homologues canadiens qui avait découvert des contenus pédopornographiques en provenance de cette région de l'ouest de l'Allemagne.

Un homme âgé de 42 ans, dont le procès doit commencer en août, a déjà été arrêté. Les enquêteurs ont retrouvé dans son appartement une importante quantité de matériel pédopornographique. Dans la foulée, ils ont aussi mis lumière l'existence de groupes de discussion rassemblant plusieurs milliers de participants.

Si nous voulons lutter activement contre la maltraitance des enfants sur internet, nous devons également parler de la réglementation légale sur le stockage des données

Ce sont à présent ces destinataires de «tchats» qui se retrouvent dans le collimateur de la justice allemande. Après plusieurs affaires liées à la pédocriminalité ces dernières années qui ont choqué le pays, les autorités se montrent désormais nettement plus intransigeantes.

«Les auteurs qui communiquent dans les forums considèrent la maltraitance des enfants comme "normale" et trouvent un grand nombre de personnes partageant les mêmes idées. Les seuils d'inhibition baissent. Et c'est ce qui caractérise cette situation sur le plan pénal», a prévenu Peter Biesenbach. «Si nous voulons lutter activement contre la maltraitance des enfants sur internet, nous devons également parler de la réglementation légale sur le stockage des données. L'un ne fonctionne pas sans l'autre», a-t-il ajouté.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»