Le réalisateur russe Kirill Serebrennikov condamné à trois ans de prison avec sursis

Le réalisateur russe Kirill Serebrennikov condamné à trois ans de prison avec sursis© KIRILL KUDRYAVTSEV Source: AFP
Kirill Serebrennikov à la sortie du tribunal

Le réalisateur russe Kirill Serebrennikov a été reconnu coupable du détournement de l’équivalent de 1,7 million d'euros de subventions publiques par un tribunal moscovite ce 26 juin. Le monde artistique et l'opposition se sont mobilisés à sa défense.

Après plusieurs heures d'audience, le tribunal Mechtchansky de Moscou a condamné le réalisateur Kirill Serebrennikov et ses collaborateurs à une peine avec sursis pour le détournement de près de 129 millions de roubles (1,7 million d'euros), rapporte l'agence RIA Novosti.
«Kirill Serebrennikov pourra purger sa peine sans aller en prison», a précisé la juge Olessia Mendeleeva.

Le réalisateur russe Kirill Serebrennikov condamné à trois ans de prison avec sursis
Kirill Serebrennikov a été condamné à trois ans de prison avec sursis et à une amende de 800 000 roubles (environ 10 400 euros). Youri Itine, directeur général du Septième studio, écope lui aussi de trois ans avec sursis ainsi que d’une amende de 300 000 roubles (environ 4 000 euros). Alexeï Malobrodsky, producteur, est condamné à deux ans avec sursis et à une amende de 200 000 roubles (environ 2 500 euros). Le tribunal a jugé nécessaire d'interdire à Youri Itine et Alexeï Malobrodsky d'occuper des fonctions publiques, interdiction qui ne concerne pas Kirill Serebrennikov. Les poursuites contre Sofia Apfelbaum, directrice d’un théâtre, sont abandonnées en raison du délai de prescription de deux ans.

Par ailleurs, le tribunal a ordonné de rembourser des dommages et intérêts à hauteur de 129 millions de roubles (1,7 million d'euros) au ministère russe de la Culture. Pour cela, le tribunal ordonne une saisie de biens, y compris de l'appartement de Kirill Serebrennikov. 

Après la décision du tribunal, Dmitri Kharitonov, l'avocat de Kirill Serebrennikov, a déclaré que son client allait faire appel : «Nous allons faire appel du verdict, nous le considérons injuste, nous allons exiger l'acquittement». 

Plus tôt dans la journée le tribunal Mechtchansky de Moscou a reconnu coupable le réalisateur russe Kirill Serebrennikov et ses collaborateurs du détournement de 129 millions de roubles (1,7 million d'euros) de subventions publiques alloués au projet d'art contemporain la Plate-forme, selon l'agence RIA Novosti. 

«Serebrennikov a assuré la gestion de tous les membres du groupe et pris des mesures pour dissimuler la fraude», a déclaré la juge Olessia Mendeleeva. Selon elle, le groupe criminel mis en place par Serebrennikov était marqué par «une stabilité, organisation et répartition claire des rôles». Le tribunal a affirmé que les membres de son groupe voulaient s'enrichir en trompant les employés du ministère russe de la Culture.

Devant le tribunal, une manifestation en soutien aux accusés a été organisée. Parmi eux, des personnalités publiques russes, des opposants politiques et des artistes. Ils demandaient la libération du réalisateur.

Outre des célébrités, plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées devant le tribunal. Le public suivait l'annonce du verdict sur les réseaux sociaux et les sites d'information.

Le porte-parole du président russe Dmitri Peskov s'est exprimé au sujet de l'affaire : «Nous ne pouvons pas porter un jugement sur cette affaire (l’affaire du Septième studio) au stade de l'enquête qui est déjà finie et au stade du prononcé de la sentence. Vous savez, nous ne le faisons jamais et nous n’allons pas le faire maintenant.» Il a également confirmé que le Kremlin était informé de nombreuses discussions suscitées par la mise en accusation de Serebrennikov : «De nombreuses personnalités de la culture expriment leurs opinions, contrairement à elles, nous ne pouvons pas exprimer notre opinion sur l’affaire, nous n’en avons pas le droit. Nous connaissons bien tous les points de vue exprimés par les personnalités de la culture et nous les prenons en compte», a-t-il déclaré.

Le 22 juin, le Parquet russe avait requis six ans de prison contre la figure du milieu artistique russe Kirill Serebrennikov. Selon l'accusation, Serebrennikov et les autres accusés ont, entre 2011 et 2014, détourné 129 millions de roubles (1,7 million d'euros) alloués par le budget fédéral pour le projet théâtral «Plate-forme» créé par le Septième studio, l'organisation à but non lucratif de Serebrennikov.

Quelque 3 000 personnalités de la culture ont appelé lundi dans une pétition le ministère de la Culture à renoncer aux poursuites, dénonçant une «affaire qui a été fabriquée» par les enquêteurs.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»