ONU : les pays africains demandent une enquête sur le «racisme systémique» aux Etats-Unis

- Avec AFP

ONU : les pays africains demandent une enquête sur le «racisme systémique» aux Etats-Unis© BRENDAN SMIALOWSKI Source: AFP
Une vue du siège des Nations Unies lors de la 72e session de l'Assemblée générale des Nations Unies le 19 septembre 2017 à New York. (Image d'illustration).

Un débat sur l’établissement d’une commission d’enquête internationale indépendante sur le «racisme systémique» aux Etats-Unis a été réclamé par l'ambassadeur du Burkina Faso aux Nations unies au nom des 54 pays d'Afrique représentés à l'ONU.

Les 54 Etats africains représentés à l'ONU font campagne pour que le Conseil des droits de l'Homme des Nations unies lance une enquête sur le «racisme systémique» et la violence policière aux Etats-Unis et dans d'autres pays, selon un projet de résolution consulté le 16 juin par l'AFP.

Le texte circule parmi les diplomates pour consultations avant un débat urgent sur le sujet au Conseil des droits de l'Homme, basé à Genève, le 17 juin. Le débat a été engagé dans le contexte des manifestations monstres qui secouent les Etats-Unis depuis la mort, le 25 mai à Minneapolis, de George Floyd, un quadragénaire noir asphyxié par un policier blanc. Dans le projet de résolution, le groupe de pays africains condamne fermement «les pratiques raciales discriminatoires et violentes des forces de l'ordre contre les Africains et les personnes d'origine africaine et le racisme endémique structurel du système pénal, aux Etats-Unis et dans d'autres parties du monde».

Ils demandent l'établissement d'une commission d'enquête internationale indépendante, une structure de haut niveau réservée aux crises mondiales majeures. Son but serait «de traduire en justice les auteurs» de violences. Les enquêteurs devraient aussi examiner «les réponses des gouvernements au niveau fédéral, au niveau des Etats et au niveau local aux manifestations pacifiques, y compris l'usage présumé d'une force excessive contre les manifestants, les passants et les journalistes». Le projet de résolution doit néanmoins encore être adopté. S'il l'est, les conclusions de cette commission devraient être rendues d'ici un an. 

Un débat sur le sujet a été convoqué d'urgence le 17 juin, sur demande de l'ambassadeur du Burkina Faso aux Nations unies, au nom des 54 pays d'Afrique.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»