La Corée du Nord a détruit le bureau de liaison avec le Sud, selon Séoul

- Avec AFP

La Corée du Nord a détruit le bureau de liaison avec le Sud, selon Séoul© Jung Yeon-je Source: AFP
Un homme installe un drapeau en faveur de l'unification de la péninsule coréenne à Paju, Corée du Sud, en avril 2018, en amont d'un sommet inter-coréen (image d'illustration).

Selon l'agence sud-coréenne Yonhap, une explosion a été entendue et de la fumée observée à Kaesong, ville frontalière nord-coréenne. Selon Séoul, la Corée du Nord aurait détruit le Bureau de liaison inter-coréen qui s'y trouve.

Le ministère sud-coréen de l'Unification rapporte, ce 16 juin au matin, que la Corée du Nord a détruit le bureau de liaison avec le Sud. Ce bureau se situe dans la ville de Kaesong, située près de la frontière côté Nord.

«La Corée du Nord a fait exploser le bureau de liaison de Kaesong à 14h49 [heure locale]», a ainsi annoncé le porte-parole du ministère en charge des relations entre les deux Corées, dans un communiqué d'une ligne envoyé à la presse.

Cette annonce a été faite quelques minutes après que l'agence de presse sud-coréenne Yonhap a fait état d'une explosion entendue et d'une fumée vue s'élevant d'un complexe industriel conjoint qui abrite ce bureau de liaison transfrontalier. 

La Russie, par la voix porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov, a jugé cet événement «préoccupant» et a appelé «toutes les parties à la retenue».

Auparavant, ce 16 juin également, l'armée nord-coréenne s'était dit «totalement prête» à agir contre la Corée du Sud, selon les médias nord-coréens. Depuis le début du mois, Pyongyang a multiplié les attaques verbales au vitriol contre son voisin, notamment contre les transfuges nord-coréens qui, depuis le Sud, envoient au Nord des tracts de propagande par-delà la Zone démilitarisée (DMZ). La semaine dernière, les autorités nord-coréennes avaient annoncé la fermeture de ses canaux de communication politique et militaire avec l'«ennemi» sud-coréen.

Prenant acte de la détérioration des relations intercoréennes, l'état-major général de l'Armée populaire de Corée avait également expliqué travailler à un «plan d'action» pour «transformer en forteresse la ligne de front» selon l'agence officielle nord-coréenne KCNA. Celui-ci impliquerait, selon lui, la réoccupation de zones qui étaient démilitarisées en vertu d'un accord intercoréen.

Le 15 juin, le président sud-coréen Moon Jae-in, artisan du rapprochement de 2018, avait exhorté le Nord à ne pas laisser «la fenêtre du dialogue se refermer». En outre, depuis les protestations du Nord contre les envois de tracts depuis le Sud, Séoul a engagé des poursuites judiciaires à l'encontre de deux groupes de dissidents nord-coréens accusés d'avoir envoyé ces éléments de propagande de l'autre côté de la frontière. 

Les combats de la guerre de Corée (1950-1953) ont officiellement pris fin avec un armistice, et non un accord de paix, ce qui signifie que les deux voisins sont encore, techniquement, en état de guerre.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»