Poutine sur les frappes en Syrie : on lutte contre le terrorisme par anticipation

Poutine sur les frappes en Syrie : on lutte contre le terrorisme par anticipation Source: RIA NOVOSTI
Le président russe Vladimir Poutine

La Russie effectuera des frappes préventives contre les terroristes, a fait savoir le président russe, en commentant la campagne aérienne de Moscou contre les forces terroristes en Syrie.

«Malgré son nom, l’Etat islamique [Daesh] n’a pas grand-chose à voir avec l’Islam», a souligné le chef d’Etat russe. Les radicaux depuis un grand nombre de pays, y compris la Russie, se sont rendus en Irak et en Syrie pour y rejoindre des terroristes. D’après Vladimir Poutine, ils doivent être combattus sur place pour les empêcher de retourner dans leurs pays avec l’expérience militaire et l’idéologie acquises dans les zones de combat.

En savoir plus : Les forces russes entament des frappes aériennes contre les positions de Daesh en Syrie

Moscou invite les autres pays à rejoindre son opération anti-terroriste en Syrie. Ceux qui ont l’intention de le faire, peuvent rejoindre le centre de communications à Bagdad, créé par la Russie, l’Irak, la Syrie et l’Iran, a indiqué le dirigeant russe.

Selon Poutine, Moscou agit conformément au droit international car la Russie a reçu de Damas une demande d’aide militaire. Le chef d’Etat russe a, à plusieurs reprises, déclaré que c’était «le seul moyen acceptable de lutter contre le terrorisme», en faisant référence à la coalition encadrée par les Etats-Unis, dont les frappes en Syrie se font sans l’aval de la Syrie et sans aucun mandat du Conseil de sécurité de l’ONU.

«Le conflit en Syrie est complexe avec des problèmes au sein du pays à sa source, mais la situation s’est détériorée gravement avec l’intervention des forces étrangères», a déclaré le président, lors de la réunion avec les membres de son gouvernement.

La Russie s’oppose à l’exigence maintenue par les Etats-Unis et leurs alliés du départ de Bachar el-Assad pour résoudre le problème syrien. Mais, selon Vladimir Poutine, Moscou estime qu’Assad sera flexible quand la menace terroriste aura éliminée et il faudra alors organiser une transition politique dans le pays.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»