Le bilan humain lors du hajj à la Mecque en hausse ? Riyad présente plus de 1000 photos à identifier

La Mecque © Ahmad Masood Source: Reuters
La Mecque

Les autorités indiennes et pakistanaises ont déclaré que le bilan des victimes lors du hajj à la Mecque était en vérité supérieur aux chiffres officiels, après que l’Arabie saoudite a présenté aux diplomates étrangers plus de 1000 photos des morts.

Des responsables saoudiens ont donné aux diplomates «1100 photos» de morts, a déclaré le député pakistanais Tariq Fazal Chaudhry à des journalistes lors d’une conférence de presse. «C’est le chiffre officiel des martyrs que les responsables saoudiens ont livré pour le processus d'identification», a-t-il déclaré.

Ses paroles font un écho au ministre indien des Affaires étrangères Sushma Swaraj qui a tweeté : «Les autorités saoudiennes ont publié les photos de 1090 pèlerins qui sont décédés lors du hajj».

En savoir plus : Plus de 717 morts et 860 blessés dans un accident pendant le hajj près de La Mecque (IMAGES CHOC)

Pour le moment, les autorités saoudiennes n’ont pas commenté les différents chiffres du nombre de victimes. Riyad affirme qu’au moins 769 personnes sont mortes dans la bousculade à la Mecque, dont 226 Iraniens. L'Iran a payé le plus lourd tribut lors de cette bousculade, et les médias iraniens ont depuis le début supposé que le bilan humain était en fait bien plus haut que celui présenté par l’Arabies saoudite.

Le président iranien Hassan Rohani a d’ailleurs vivement réagi devant l’Assemblée générale de l’ONU, accusant l’Arabie saoudite d’«incompétence» dans l'organisation du pèlerinage. Il a exigé une «enquête précise sur les causes de ce désastre». «La douleur et la peine infligées à des millions de musulmans va au-delà de réparations matérielles…L'opinion publique exige que les responsables saoudiens remplissent leurs obligations internationales», a déclaré le numéro un iranien à la tribune de l’ONU.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales