L'Inde oblige tous les salariés à utiliser une application de traçage numérique

L'Inde oblige tous les salariés à utiliser une application de traçage numérique© Adnan Abidi Source: Reuters
Un drapeau indien sur le boulevard cérémonial de Rajpath, à New Dehli (Inde), le 3 mai 2020 (image d'illustration).

Avec l'objectif affiché de mieux cibler les efforts de santé dans le pays, l'Inde a annoncé l'obligation pour tous les salariés d'utiliser une application censée enregistrer tous les contacts avec des personnes testées positivement au Covid-19.

«L'utilisation de l'application Aarogya Setu [passerelle santé] sera rendue obligatoire pour tous les employés, tant dans le secteur privé que dans le public», a fait savoir le ministère indien de l'Intérieur, le 1er mai 2020.

Lancée le mois dernier en Inde, deuxième pays le plus peuplé au monde, l'application Aarogya Setu utilise la connectivité Bluetooth et les données GPS pour recenser et alerter les utilisateurs qui ont pu entrer en contact avec des personnes testées positivement au Covid-19. «Les chefs d'entreprise seront tenus responsables d'assurer une couverture à 100% parmi les employés», a fait savoir le gouvernement.

Cités par l'agence Reuters, des responsables du ministère indien de la Technologie, ainsi qu'un avocat ayant participé à l'élaboration de la politique de confidentialité de l'application, ont affirmé que celle-ci devrait être présente sur au moins 200 millions de téléphones portables pour être efficace sur une population de 1,3 milliard d'habitants.

Selon le ministère, l'application aurait déjà été téléchargée environ 83 millions de fois dans un pays qui compte environ 500 millions d'utilisateurs de téléphones mobiles. 

Le gouvernement indien a déclaré que l'application était destinée à aider les autorités compétentes à identifier les points sensibles de la propagation du virus, et à mieux cibler les efforts de santé, précisant par ailleurs qu'elle ne porterait pas atteinte à la vie privée du fait d'une collecte anonyme des données.

Le même jour, le gouvernement du Premier ministre, Narendra Modi, a déclaré que l'Inde allait prolonger les mesures de restriction en matière de circulation à l'échelle nationale pendant deux semaines supplémentaires à partir du 4 mai, annonçant par ailleurs des «assouplissements considérables» dans les zones à faible risque. 

Pour l'heure, le pays affiche des bilans particulièrement faibles rapportés à l'échelle d'une population de 1,3 milliard d'habitants. Selon le dernier rapport officiel, l'Inde a recensé à peine 40 000 cas confirmés depuis le début de la pandémie, enregistrant 1 323 décès.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»