Non, David Cameron n'a pas mis son sexe dans la bouche d'un cochon mort

© Capture d'écran réalisée sur le site du Guardian

Pour la première fois depuis que l'affaire du «PigGate» a éclaté il y a une semaine, le Premier ministre britannique a récusé les faits lui étant attribués dans le livre Call me Dave de Lord Ashcroft.

«Tout le monde peut voir pourquoi ce livre a été écrit et tout le monde peut comprendre de quoi il en retourne. Quant à la question spécifique soulevée, un démenti a été fait il ya une semaine et je l'ai rien à ajouter à cela» a lancé le Premier ministre britannique questionné sur la célèbre affaire du PigGate.

En effet, un passage du livre écrit par l'ex-argentier des Tories, Lord Ashcroft, et par une ex-journaliste du Sunday Times, décrivait avec force détails les soirées de débauche de l'étudiant Cameron, où cannabis et cocaïne faisaient bon ménage. Mais ce qui a provoqué la stupeur Outre-Manche, c'est le fait que le Premier ministre britannique ait pu lors d'une sorte de bizutage mis son sexe dans la bouche d'un cochon mort que l'un de ses copains tenait sur ses genoux !

«Absurdité totale» «allégations fausses» ont immédiatement argué quelques sources proche de David Cameron. Ce dernier ayant choisi de plaisanter -en privé- de cette Pig affaire,  «j'ai subi une petite intervention chirurgicale mineure» aurait-il dit lors d'un dîner la semaine dernière, «un petit coup de poignard dans le dos !».

Si pour beaucoup, ce livre de Lord Ashcroft, qui a financé à coups de millions la campagne de David Cameron en 2010 sans en recueillir le poste ministériel escompté, semble guidé par la vengeance, reste que la chasse au délateur est ouverte explique The Guardian

En effet, les auteurs du livre affirment qu'un député, autrefois étudiant à Oxford en même temps que David Cameron, serait en possession d'un cliché prouvant que le Premier ministre a bien mis ses parties intimes dans la gueule d'un cochon mort.

En savoir plus: Royaume-Uni : après le scandale du cochon mort, David Cameron attaqué sur sa politique étrangère

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales