L’extrême droite allemande se radicalise face aux migrants

Des partisans du parti Parti national-démocrate d'Allemagne lors d'une manifestation anti-migrants© Fabrizio Bensch Source: Reuters
Des partisans du parti Parti national-démocrate d'Allemagne lors d'une manifestation anti-migrants

Plusieurs manifestations hostiles aux réfugiés ont eu lieu ce week-end en Allemagne. Le patron des renseignements intérieurs allemands met en garde le pays contre une radicalisation notoire de l’extrême droite face aux flux de migrants.

« Ce que nous voyons avec la crise des réfugiés, c’est la mobilisation de l’extrême droite dans la rue, mais aussi une partie de l’extrême gauche » qui leur fait opposition, a déclaré le chef de l’Office de protection de la Constitution (Verfassungsschutz). « Nous observons que presque tous les extrémistes en Allemagne, qu’ils soient de droite, de gauche ou islamistes, se radicalisent et deviennent plus enclins à la violence », a-t-il ajouté, précisant néanmoins que ce phénomène était particulièrement répandu au sein de l’extrême droite.

 

L’Allemagne s’attend encore à accueillir entre 800 000 et un millions de migrants en 2015, alors que les manifestations et les violences contre les foyers de réfugiés se sont multipliées au cours de ces derniers mois, notamment dans l’Est du pays. Certaines manifestations de ce week-end ont donné lieu à des heurts avec la police, comme à Niederau, près de Dresde, où le mouvement anti-réfugiés Pegida attire le plus de partisans.

 

Selon l’AFP, des policiers et des soldats ont été déployés pour protéger deux bus qui conduisaient, dans la nuit de samedi à dimanche, une centaine de réfugiés dans un foyer.

 

Le président allemand, dont la fonction est essentiellement symbolique, a toutefois appelé l’Allemagne à « rester une terre d’accueil pour ceux qui fuient la guerre et les persécutions ». Il a néanmoins souligné que même si  l’Allemagne a « le cœur grand, ses possibilités sont limitées ».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales