Nigeria : 47 personnes tuées dans des attaques de bandits armés dans le Nord

- Avec AFP

Nigeria : 47 personnes tuées dans des attaques de bandits armés dans le Nord© Afolabi Sotunde Source: Reuters
Un soldat nigérian monte la garde à la frontière avec le Niger, dans le nord du Nigeria, en 2017 (image d'illustration).

47 personnes ont été tuées dans des attaques de bandits armés contre plusieurs villages de l'Etat de Katsina, selon les autorités. Cette région du nord du Nigeria a été ces dernières années la cible répétée de gangs lourdement armés.

Des hommes à moto ont mené le 18 avril au matin des «attaques organisées et simultanées» contre cinq villages dans trois collectivités locales de Katsina où ils ont tué 47 habitants, a déclaré le porte-parole de la police de l'Etat Gambo Isah.

«Dans le seul village Kurechin Atai, 14 personnes ont été tuées. Dans les villages Kurechin Giye et Kurechin Dutse [...] des bandits ont tué respectivement quatre et six personnes», indique-t-il le communiqué, cité par l'AFP dans la nuit du 19 au 20 avril. «Et dans les villages de Makauwachi et Daule, les voyous ont tué respectivement dix-neuf et quatre personnes», a-t-il ajouté, précisant que la police et l'armée ont été déployées le 19 avril dans cette région isolée du pays pour interpeller les bandits.

Selon la police, ces gangs criminels, spécialisés dans le vol de bétail et les enlèvements contre rançon, avaient déjà envahi ces communautés le 17 avril et s'étaient heurtés à une forte résistance des habitants, qui avaient réussi à les repousser. 

Ils sont revenus dans la nuit du 17 au 18 avril avec environ 150 motos, alors que tout le monde dormait, et ont incendié les maisons et tiré sur leurs occupants, selon des témoignages d'habitants recueillis par l'AFP. 

Des gangs lourdement armés

Dans une déclaration du 19 avril, le président nigérian Muhammadu Buhari a condamné une «nouvelle attaque de bandits» dans sa région natale, Katsina, «qui a fait 47 morts». Le chef d'Etat s'est engagé à réagir de manière «décisive», prévenant qu'il ne tolérerait plus «de massacres d'une telle ampleur par des bandits contre des innocents». 

Cette région du nord du Nigeria a été ces dernières années la cible répétée de gangs criminels lourdement armés, qui lancent leurs attaques depuis les forêts bordant les Etats de Katsina, Zamfara, Kaduna et Niger. L'armée et les autres forces de sécurité nigérianes ont été déployées à plusieurs reprises pour ramener l'ordre, de même que des négociations de paix ont été menées par les autorités avec ces gangs, mais les attaques ont repris à chaque fois après quelques semaines ou mois de répit.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»