Los Angeles, quatre femmes accusent un prince saoudien d’agression sexuelle

Une rue du quartier de Berverly Hills à Los Angeles© Wikipedia
Une rue du quartier de Berverly Hills à Los Angeles

Le prince saoudien, Majed Abdulaziz Al-Saud, âgé de 29 ans, a été arrêté cette semaine à Los Angeles, après avoir forcé une de ses employées à lui faire une fellation. Trois autres femmes ont également porté plainte pour les mêmes motifs.

L’histoire a commencé mercredi quand le voisinage du quartier de Beverly Glen, près de Beverly Hills à Los Angeles, a alerté la police après avoir entendu les cris de détresse d’une femme ensanglantée essayant de s’enfuir par-dessus le mur de la résidence que louait le prince saoudien.

Trois autres femmes ont également affirmé avoir du subir pendant plusieurs jours les agressions sexuelles du jeune prince, alors qu’elles étaient employées dans sa résidence, rapporte le Los Angeles Times.


Quand les officiers de police ont perquisitionné la résidence de Majed Abdulaziz Al-Saud, ils y auraient trouvé une « ambiance festive », selon les dires du Lieutenant John Jenal au journal Times.

La plainte déposée par les quatre femmes décrit le comportement d’Al-Saud d’ « extrême », de « scandaleux » et de « méprisable », et l’accuse d’avoir exercé sur ses employées une détresse émotionnelle, ainsi que des représailles sexuelles s’accompagnant de coups et blessures.


Le prince saoudien a été libéré jeudi après avoir versé une caution de 300 000 dollars à la prison dans laquelle il était retenu. L’ambassade d'Arabie saoudite à Washington n’a pas commenté les faits. Quant au Département d’Etat américain, il a déclaré que, puisque le prince ne possédait pas d’immunité diplomatique, toute question sur cette affaire devrait être adressée à la police municipale de Los Angeles.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales