Bientôt un «Traité Snowden» pour protéger les lanceurs d'alerte ?

© Andrew Kelly Source: Reuters

Edward Snowden, qui a révélé il y a deux ans le scandale des écoutes de la NSA aux Etats-Unis, travaille avec le journaliste Glenn Greewald sur l'élaboration d'un traité international visant à mettre fin à la surveillance de masse des populations.

Officiellement appelé «Traité international sur le droit à la vie privée, la protection contre la surveillance de masse et la protection des dénonciateurs», l'accord en préparation a déjà un surnom plus court et beaucoup plus percutant «Le Traité Snowden».

En savoir plus : Snowden : la réputation des USA se dégrade quand ils s’opposent aux droits de l’Homme et à la loi

Le célèbre lanceur d'alerte américain, qui avait dénoncé les systèmes utilisés par le gouvernement américain pour écouter et épier sa population - et le reste du monde - travaille sur ce projet avec le journaliste Glenn Greenwald, celui qui avait publié ses révélations en 2013.

Les deux hommes tenaient jeudi 24 septembre une réunion à New-York, en présence de nombreux journalistes et dirigeants. En direct vidéo depuis Moscou, où il est désormais réfugié car faisant l'objet de poursuites aux Etats-Unis, Edward Snowden a donc pris la parole par écran interposé. Déclarant que la surveillance de masse était un «problème mondial», le lanceur d'alerte a explicité le but de son traité: instituer des protections internationales pour les dénonciateurs et mettre sous pression les gouvernements afin qu'ils reconnaissent la vie privée comme un droit humain. Conscient de la difficulté de la tâche à venir, Edward Snowden a néanmoins concédé que «le traité représentait le début des travaux qui se poursuivront pendant encore de longues années».

Ce traité, qui sera peut-être un jour signé par des Etats, est d'ores et déjà soutenu par des personnalités de haut rang telles que l'universitaire Noam Chomsky, ou le chercheur et hacker Jacob Appelbaum.

Aller plus loin : Les Etats-Unis ont exigé de la Norvège l’arrestation et l’extradition d’Edward Snowden

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales