Israël autorise officiellement l'utilisation de balles réelles en réponse aux lanceurs de pierres

Un jeune garçon lance des pierres sur la police israélienne.© Abed Omar Qusini Source: Reuters
Un jeune garçon lance des pierres sur la police israélienne.

Israël a décidé de permettre à ses forces police de tirer sur les lanceurs de pierres palestiniens lorsque des vies de civils sont en danger. Le cabinet de sécurité a également approuvé une peine minimale de quatre ans pour tous jets de pierres.

«Le cabinet de sécurité israélien a décidé d'autoriser la police à utiliser des balles réelles contre les personnes qui lançaient des pierres et des cocktails Molotov lorsque la vie d'une tierce personne est menacée, et non plus uniquement lorsqu'un agent de police est menacé», a déclaré le bureau du Premier ministre Benjamin Netanyahou dans une déclaration. 

Jusqu'à encore récemment, les policiers étaient autorisés à tirer lorsque leurs propres vies étaient en danger.

Lors d'une réunion jeudi, Benyamin Netanyahou a souligné que son cabinet veut changer la situation où les lanceurs de pierres «peuvent jeter ces objets létaux et meurtriers sans réponse et sans être déjoué», a rapporté Haaretz.

Netanyahou a salué la mesure sur ​​Twitter après que le cabinet a voté à l'unanimité en sa faveur, en disant que «en Israël , ces objets meurtriers ne seront pas jetés sans réponse et sans prévention».

Désormais, les policiers israéliens sont autorisés à tirer à balles réelles avec des fusils sniper 22 Ruger sur les lanceurs de pierres, si elles considèrent que leur vie ou celle d'une tierce personne est en danger.

Le vote est passé malgré l'opposition du procureur général Yehuda Weinstein. Ce dernier avait soutenu le 21 Septembre dernier que la récente mesure qu'il avait instauré et qui permettait l'utilisation de fusils snipers Ruger contre certains lanceurs de pierres à Jérusalem-Est, était «suffisante» pour le moment.

«Nous avons décidé de sanctionner plus sévèrement les lanceurs de pierres adultes avec une peine minimale de quatre ans de prison et aussi d'autoriser des amendes plus élevées pour les mineurs et leurs parents», dit la déclaration. «Ces sanctions sont applicables à tous les citoyens israéliens et les résidents en Israël».

Le Procureur général Weinstein a également protesté contre les peines minimales, au lieu de recommander une ordonnance temporaire d'un an. Toutefois, le cabinet a autorisé une peine de trois ans, comme l'a demandé le ministre de la Justice Ayelet Shaked.

Netanyahou a fait pression pour modifier la loi depuis les émeutes qui ont commencé à Jérusalem et en Cisjordanie.

Le 16 Septembre dernier, Netanyahou avait déclaré «la guerre» aux lanceurs de pierres après un accident de voiture qui avait tué Aleksandr Levlovich, 64 ans. Il rentrait d'un dîner célébrant la fête de Rosh Hashana lorsque sa voiture aurait été bombardée par des inconnus qui lançaient des pierres dans un quartier frontalier séparant Palestiniens et Juifs à Jérusalem-Est.

Pour aller plus loin : Des soldats de Tsahal tirent sur une palestinienne de 18 ans et la laissent mourir face contre terre

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales