Coronavirus : l'Algérie convoque l'ambassadeur de France suite à des propos «mensongers»

Coronavirus : l'Algérie convoque l'ambassadeur de France suite à des propos «mensongers»© Farouk Batiche Source: AFP
Xavier Driencourt, ambassadeur de France en Algérie.

Xavier Driencourt a été convoqué par le ministère algérien des Affaires étrangères =, à cause de propos qu'il qualifie de «diffamatoires» tenus contre Alger sur une chaîne de télévision publique française.

Le ministère des Affaires étrangères a convoqué le 31 mars Xavier Driencourt, ambassadeur de France en Algérie, afin de lui faire part de ses «vives protestations» suite aux «propos mensongers, haineux et diffamatoires» tenus à l'égard de l'Algérie sur le plateau d’«une chaîne de télévision publique française», selon un communiqué du ministère.

«Tout en demandant à l’ambassadeur de France en Algérie de porter ces protestations aux plus hautes autorités de son pays, le ministre des Affaires étrangères a déploré que cette chaîne persiste dans son dénigrement systématique de l’Algérie au moment où tous les efforts doivent converger vers la lutte contre la pandémie du Covid-19», poursuit le communiqué, dans lequel n'est toutefois précisé ni le nom de la chaîne en question, ni la teneur des propos. Par ailleurs, l’ambassade d’Algérie à Paris «a été instruite à l’effet d’intenter une action en justice contre cette chaîne de télévision et l’individu auteur des propos injurieux à l’égard de l’Algérie», conclut le communiqué du ministère.

Selon les sites d'information Algérie 360 et Le Matin d'Algérie, l'ire d'Alger trouve sa source dans une interview du chercheur au Centre de Relations internationales à Barcelone, Francis Ghilès, diffusée par France 24 le 30 mars. Dans celle-ci, Francis Ghilès accuse les militaires d'avoir profité de 450 000 dollars d'aide médicale au détriment des citoyens, et critique «l'incompétence» et le «mépris de la population» du président algérien Abdelmadjid Tebboune.

Auteur: France 24

Cette même interview a en outre provoqué la colère de Pékin, qui est à l'origine de cette aide médicale. Selon Francis Ghilès, l'assistance de la Chine ferait «partie de [sa]propagande», et Pékin ne serait quoi qu'il en soit «pas en train d'aider les Algériens», l'aide en question étant destinée, selon lui, à un hôpital militaire.

«Ce sont des mensonges haineux et ignorants de nos relations avec l’Algérie, et le gouvernement et le peuple chinois se souviennent toujours de l’aide de l’Algérie», a réagi l’Ambassade de Chine en Algérie dans un communiqué, soulignant que le rôle de Pékin était «d’apporter soutien et assistance à l’Algérie».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»