Manque de «collaboration européenne» : des hôpitaux interpellent leurs gouvernements respectifs

Manque de «collaboration européenne» : des hôpitaux interpellent leurs gouvernements respectifs© Armée française Source: AFP
Le transfert d'un malade du Covid-19 depuis Mulhouse (Haut-Rhin), le 18 mars 2020 (image d'illustration).

Frappée de plein fouet par la pandémie du coronavirus, l'Europe peine à faire émerger des coopérations efficaces sur le continent. Neuf des plus grands hôpitaux européens s'inquiètent de ce manque de collaboration sur le plan médical.

Face à la pandémie du coronavirus, les coopérations internationales sur le plan médical peuvent se révéler compliquées, à l'image de la situation de crise sanitaire qui frappe actuellement le Vieux continent. Comme le rapporte le journal Le Monde ce 31 mars, neuf des plus grands établissements hospitaliers d’Europe ont ainsi décidé d'écrire une lettre à leurs gouvernements respectifs.

Pas assez de collaboration européenne sur le plan médical

Les établissements médicaux à l'initiative du texte entendent alerter leurs pays sur les difficultés d'approvisionnement en termes de «médicaments essentiels pour traiter les patients atteints du Covid-19».

«A ce rythme de consommation, les stocks des hôpitaux les plus touchés seront vides dans quelques jours et dans deux semaines pour ceux qui disposent de stocks plus importants», peut-on lire dans le texte cité par Le Monde. «Les hôpitaux seront bientôt à court [...] Faute d’une collaboration européenne pour garantir un approvisionnement continu en médicaments, ils risquent de ne plus pouvoir fournir des soins intensifs adéquats d’ici une à deux semaines», précise encore la lettre.

En France, le président de la commission médicale d’établissement de l’AP-HP, qui fait partie des signataires de la lettre, s'est inquiété de la situation. «Je crains qu’il n’y ait pas beaucoup d’anticipation sur ces questions d’approvisionnement. Or c’est vital», a ainsi déclaré Rémi Salomon cité par Le Monde.

Face aux risques de rupture totale des stocks, de nouvelles recommandations ont été transmises, le 27 mars, aux médecins. Elles visent notamment à économiser les médicaments de réanimation, en diminuant les doses et la durée d’utilisation.

Ce cri d'alerte sur la nécessité d'une coopération médicale européenne accrue n'est pas sans rappeler les difficultés rencontrées au sein de l'Union européenne en termes d'actions coordonnées face au virus, comme en témoignent certains épisodes de tension, à l'image d'un récent détournement d'aide humanitaire entre Etats membres.

De part et d'autre du globe, la crise sanitaire continue d'éprouver des systèmes de santé nationaux dont les capacités d'accueil varient selon les pays. Dans ce contexte, certains Etats ont commencé à exporter leur savoir-faire médical dans le cadre de coopérations internationales, pour venir en aide à des systèmes de santé à bout de souffle.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»