Arabie saoudite : arrestation de membres de la famille royale accusés de complot contre MBS

- Avec AFP

Arabie saoudite : arrestation de membres de la famille royale accusés de complot contre MBS© Bandar AL-JALOUD / Saudi Royal Palace / AFP Source: AFP
Mohammed ben Salmane en décembre 2019.
Suivez RT France surTelegram

Trois princes saoudiens, des militaires et des dignitaires soupçonnés de complot pour renverser le prince héritier Mohammed ben Salmane, ont été arrêtés sur fond de rumeurs sur la santé du roi.

Les autorités saoudiennes ont arrêté trois princes accusés d'avoir comploté pour renverser le puissant prince héritier Mohammed ben Salmane (dit «MBS»), dirigeant de facto du pays, selon l'AFP.

Ces arrestations interviennent dans un contexte sensible pour ce pays qui dépend du pétrole, confronté à la chute des prix de l'or noir et récemment contraint de limiter l'accès aux lieux saints de l'islam sur fond de crise du COVID-19.

La garde royale a procédé à l'arrestation, le vendredi 6 mars, du prince Ahmed ben Abdelaziz al-Saoud, frère du roi, ainsi que du neveu du monarque, le prince Mohammed ben Nayef, accusés d'avoir préparé un coup d'Etat pour évincer le prince héritier, ont indiqué un responsable arabe et un responsable occidental à l'AFP. Le frère cadet du prince Nayef, Nawaf ben Nayef, a lui aussi été appréhendé, ont ajouté ces sources sous couvert de l'anonymat.

Selon le responsable occidental qui affirme citer des sources au sein du gouvernement saoudien, des militaires et des responsables du ministère de l'Intérieur, accusés de les soutenir, ont eux aussi été arrêtés. «Avec cette purge, aucun rival ne reste pour empêcher le prince héritier d'accéder au trône», a-t-il ajouté. 

Le lieu dans lequel les membres de la famille royale sont détenus est inconnu. 

MBS bientôt roi ? 

Ces arrestations ont soulevé des questions quant à la santé du roi Salmane, âgé de 84 ans, et sur la possibilité que Mohammed ben Salmane lui succède bientôt, mais selon les déclarations à l'AFP d'une autre source proche des dirigeants saoudiens, «le roi est en bonne santé et va bien».

Le 8 mars, le roi est d'ailleurs apparu en public au cours d'une cérémonie où plusieurs ambassadeurs saoudien ont prêté serment devant lui, selon des photos publiées par l'agence de presse SPA et des images diffusées par la chaîne Al-Ekhbariya, deux médias publics saoudiens.

Prince héritier depuis 2017, MBS a d'abord joui d'une image de réformateur avant que celle-ci ne soit ternie par l'assassinat du journaliste Jamal Khashoggi dans les murs du consulat d'Arabie saoudite à Istanbul en octobre 2018. En outre, la brutalité de la répression menée contre la minorité chiite d'Arabie saoudite comme les conséquences de l'intervention saoudienne dans la guerre au Yemen (il est ministre de la Défense d'Arabie saoudite depuis 2015) sont régulièrement reprochés au jeune prince.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix