Poutine et Berlusconi poursuivis par la justice ukrainienne pour «crime d'apéritif»

Vladimir Poutine et Silvio Berlusconi lors de leur séjour en Crimée en septembre 2015© RIA Novosti Source: Reuters
Vladimir Poutine et Silvio Berlusconi lors de leur séjour en Crimée en septembre 2015

Les procureurs ukrainiens se préparent à lancer des accusations criminelles contre une femme qui aurait débouché un grand cru de 1775, un des plus vieux et des plus chers au monde, pour Vladimir Poutine et Silvio Berlusconi, eux aussi mis en cause.

Le président russe et l'ancien Premier ministre italien, qui sont liés par une longue amitié, ont profité de leur tournée dans la péninsule de Crimée pour visiter le célèbre domaine Massandra, fondé dans les années 1890 et qui jouit d'une réputation mondiale pour ses produits fins. 

C'est là que Silvio Berlusconi, visiblement très gourmet, a eu envie d'une petite douceur. Des images télévisées le montrent dans les vastes caves du domaine en train d'examiner avec intérêt une bouteille d'un grand cru, demandant à la directrice de la cave s'il est possible de goûter le précieux nectar.

La directrice, Yanina Pavlenko, s'est executée et a débouché une bouteille de Jeres de la Frontera, également connu sous le nom de Massandra Sherry 1775, l'un des vins les plus anciens et les plus chers du monde, selon le site internet de la cave.

Selon la justice ukrainienne, la bouteille valait plus de 80 000 euros (!), rapporte Radio Free Europe.

Aussitôt, branle-bas de combat à Kiev : pour Nazar Kholodnytsky, premier vice-procureur de la Crimée, exilé dans la capitale ukrainienne depuis le rattachement de la péninsule à la Fédération de Russie en 2014, il s'agit de l'une des cinq bouteilles qui constituent le patrimoine, «non seulement de Massandra ou de la Crimée, mais aussi de tout le peuple ukrainien». 

Ainsi, Madame Pavlenko, qui est déjà recherchée pour haute trahison car elle a osé voter en faveur du rattachement de la Crimée à la Russie, risque fort d'être attaquée en plus pour «détournement de fonds» par une justice ukrainienne très remontée.

Même Vladimir Poutine et son ami Silvio Berlusconi sont eux aussi accusés de «détournement de propriété à grande échelle».

Durant leur voyage en Crimée, le chef d'Etat russe et l'ancien Premier ministre italien ont pu profiter du bord de mer, déposé des fleurs au pieds d'un mémorial dédié aux soldats italiens qui ont péri lors de la Guerre de Crimée, visité un site de fouilles archéologiques, trois palais et une cathédrale. Sportif ! 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales