L'ancien président égyptien Hosni Moubarak est décédé

L'ancien président égyptien Hosni Moubarak est décédé© REUTERS/Amr Abdallah Dalsh/File Photo
Le président égyptien Hosni Moubarak en décembre 2010 au palais présidentiel du Caire.

La télévision publique égyptienne a fait savoir ce 25 février que l'ancien chef d'Etat Hosni Moubarak était décédé. Arrivé au pouvoir en 1981, il en avait été chassé en 2011 par la révolte du «printemps arabe» égyptien.

L'ancien président Hosni Moubarak, renversé en 2011 lors du «printemps arabe» égyptien, est mort à l'âge de 91 ans, selon des informations rapportées ce 25 février par la télévision publique égyptienne.

Arrivé au pouvoir en 1981, Hosni Moubarak a dirigé l'Egypte pendant 30 ans.

Ce pays, j'y ai vécu, j'ai fait la guerre pour lui, et l'histoire me jugera

Le 6 octobre 1981, alors vice-président, lors d'un défilé militaire il échappe aux balles des islamistes visant le président égyptien Anouar al-Sadate, artisan d'un accord de paix avec Israël signé deux ans plus tôt. Légèrement blessé dans l'attentat, cet ancien pilote de chasse remplace alors le chef d'Etat assassiné à la tête du pays. Il échappera par la suite à six autres tentatives d'assassinat.

Au pouvoir, il maintient en place pendant trois décennies l'état d'urgence décrété après l'attentat.

La mémoire de Moubarak saluée par Netanyahou et Abbas 

Après avoir été chassé du pouvoir, il est emprisonné pour corruption et complicité dans le meurtre de nombreux manifestants lors des révoltes de 2011. Après le retour au pouvoir de l'armée dirigée par l'actuel président, Abdel Fattah al-Sissi, il est finalement acquitté de la plupart des charges qui pesaient contre lui et remis en liberté en 2017.

Jusqu'aux derniers jours à la tête de l'Egypte, Hosni Moubarak a défendu son bilan : le 1er février 2011, en pleine révolte, il déclarait : «Ce pays, j'y ai vécu, j'ai fait la guerre pour lui, et l'histoire me jugera».

Sur le plan intérieur, il s'est montré un adversaire résolu du terrorisme islamiste d'al-Qaïda. En revanche, il n'est pas parvenu à endiguer la montée progressive de l'islam traditionaliste des Frères musulmans. En politique étrangère, il a notamment préservé l'accord de paix avec Israël.

En apprenant sa mort, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyhaou a déclaré qu'Hosni Moubarak était un leader ayant œuvré pour la «paix» et la «sécurité». Le président palestinien Mahmoud Abbas a salué l'engagement de Moubarak pour la cause palestinienne.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»