Erdogan annonce un sommet sur la Syrie avec les dirigeants russe, français et allemand le 5 mars

- Avec AFP

Erdogan annonce un sommet sur la Syrie avec les dirigeants russe, français et allemand le 5 mars© Turkish Presidential Press Office/Handout Source: Reuters
Le président turc Recep Tayyip Erdogan, le 19 février (image d'illustration).

Après des discussions avec ses homologues russe, français et allemand, le président turc a annoncé la tenue d'un sommet sur la Syrie qui aura lieu le 5 mars, portant sur la situation à Idleb (Syrie), lieu de vives tensions ces derniers semaines.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a annoncé ce 22 février la tenue d'un sommet le 5 mars avec les dirigeants russe, français et allemand pour évoquer la situation dans la province d'Idleb, dernier bastion djihadiste dans le nord-ouest de la Syrie.

«Nous allons nous réunir le 5 mars», a déclaré le président turc dans un discours télévisé, après des discussions téléphoniques le 21 février avec le président russe Vladimir Poutine, le président français Emmanuel Macron et la chancelière allemande Angela Merkel pour évoquer la tenue d'un sommet quadripartite sur la Syrie afin d'arrêter les combats et la crise humanitaire en cours. Le président turc n'a pas précisé où devrait se tenir ce sommet. 

«Nous devons avoir une réunion dans les meilleurs délais avec l'Allemagne, la Russie et la Turquie dans le format dit d'Istanbul», avait plaidé le 21 février le président Macron. Le même jour, Vladimir Poutine et Recep Tayyip Erdogan avaient convenu, lors d'un entretien téléphonique, d'«intensifier les consultations bilatérales sur le sujet d'Idleb, visant à réduire les tensions, à garantir un cessez-le-feu et à neutraliser la menace terroriste».

La veille, le ministère russe de la Défense avait déclaré avoir défendu l'armée syrienne contre un assaut de terroristes dans la région d'Idleb. La Russie avait, en outre, accusé la Turquie d'avoir soutenu cette offensive à l'aide de son artillerie et avait appelé Ankara à «cesser de soutenir les actions des groupes terroristes et de leur donner des armes» dans la région d'Idleb en Syrie.

Ankara, qui a menacé d'une offensive «imminente» à Idleb après que ses forces ont été attaquées par l'armée syrienne, a donné à Damas jusqu'à la fin du mois pour faire revenir ses troupes sur ses positions antérieures.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»