Coronavirus chinois : l'épidémie se poursuit, touchant plusieurs pays du monde

Coronavirus chinois : l'épidémie se poursuit, touchant plusieurs pays du monde© REUTERS/Athit Perawongmetha
en continu
Des membres d'une compagnie aérienne thaïlandaise désinfectent un avion dans le cadre d'une procédure de sécurité contre le coronavirus, le 28 janvier 2020 (image d'illustration).

Le nouveau coronavirus apparu à Wuhan en Chine, s'est répandu dans plusieurs pays du monde, malgré de nombreuses mesures prises afin de tenter d'enrayer l'épidémie. L'OMS a tiré la sonnette d'alarme.

Mise à jour automatique
  • L'Iran annonce que deux de ses citoyens, infectés par le nouveau coronavirus, ont perdu la vie.

    Les deux victimes, des personnes âgées iraniennes sont décédées «dans une unité de soins intensifs du fait de leur âge avancé et d'un système immunitaire défaillant», rapporte l'agence de presse iranienne Irna en citant Kianouche Jahanpour, porte-parole du ministère de la Santé.

  • Le vice-Premier ministre russe Tatiana Golikova annonce que l'entrée des citoyens chinois sur le territoire russe sera temporairement suspendue à compter du 20 février, pour lutter contre l'épidémie de coronavirus.

    Selon des chiffres en date du 18 février communiqués par les autorités chinoises et citées par Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l'Organisation mondiale de la santé, 72 528 cas de personnes infectées ont été enregistrés en Chine. 1 850 personnes sont décédées dans ce pays en raison du coronavirus. Le dirigeant de l'OMS a en outre ajouté que 92 cas de transmission d'homme à homme du coronavirus avaient été répertoriés dans 12 pays différents, en dehors de la Chine.

  • Un touriste chinois de 80 ans, infecté par le nouveau coronavirus et hospitalisé en France depuis fin janvier, est décédé, a annoncé le 15 février la ministre française de la Santé, Agnès Buzyn. Il s'agit du premier mort hors d'Asie du au nouveau coronavirus.

    Lire aussi : Nouveau coronavirus : décès d'un patient en France, premier mort hors d'Asie

  • Le monde fait face à une pénurie de masques et autres équipements de protection contre le nouveau coronavirus, a prévenu le chef de l'Organisation mondiale de la Santé. «Le monde fait face à un manque chronique d'équipements de protection individuelle», a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus lors d'une réunion de l'organisation à Genève.

  • Hong Kong imposera à partir du 8 février une période de quarantaine obligatoire de deux semaines à tous les visiteurs en provenance de Chine continentale, afin d'endiguer la propagation du nouveau coronavirus, ont annoncé les autorités locales.

    Cette quarantaine de quatorze jours concernera tous les voyageurs, qu'ils soient résidents de Hong Kong, citoyens de Chine continentale ou ressortissants étrangers, a annoncé la cheffe de l'exécutif local Carrie Lam lors d'une conférence de presse.

  • La présidente de la Banque centrale européenne, Christine Lagarde, a estimé ce 5 février que la propagation du nouveau coronavirus chinois apportait une «nouvelle dose d'incertitude» à la croissance économique. 

    Alors que la menace d'une guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine semble avoir diminué, «le coronavirus ajoute une nouvelle dose d'incertitude», a-t-elle déclaré lors d'une conférence organisée à Paris par le quotidien Les Echos.

  • L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a estimé que l'épidémie de pneumonie virale apparue en Chine ne constituait pas encore une «pandémie».

    «Actuellement, nous ne sommes pas en situation de pandémie», terme qui s'applique à une situation de propagation mondiale d'une maladie, a déclaré à la presse Sylvie Briand, directrice du département Préparation mondiale aux risques infectieux de l'OMS

  • Les autorités de Singapour ont annoncé plusieurs cas de contamination d'humain à humain du nouveau coronavirus, les premiers dans la cité-Etat d'Asie qui est également un important hub aéroportuaire.

    Sur six nouveaux cas confirmés, «quatre de ces cas constituent un foyer de contamination locale, mais il n'y a pas encore de mise en évidence d'une large source de contamination locale à Singapour», a indiqué le ministère de la Santé dans un communiqué.

  • Un premier cas de coronavirus a été détecté à Bruxelles sur un des passagers du vol ayant rapatrié le 2 février quelque 250 personnes majoritairement européennes depuis la ville chinoise de Wuhan, a annoncé le ministère belge de la Santé.

    Il y avait à bord de cet avion, ayant fait escale dans le sud de la France puis à Bruxelles, une trentaine de nationalités représentées. «Tous les autres pays» ont été prévenus, a indiqué la ministre belge Maggie De Block, précisant que la personne testée positive «est asymptomatique et se sent bien».

  • Un Hongkongais atteint par coronavirus est décédé, devenant la seconde victime de l'épidémie hors de Chine continentale. Les Philippines avaient précédemment annoncé le décès d'un malade sur leur territoire. 

    En Chine continentale, le nombre de décès s'élève à 425 personnes.

Découvrir plus

Le coronavirus, qui frappe la Chine depuis le mois de décembre, continue sa progression. «2019 n-Cov», c’est son nom, a déjà causé 80 morts – dont un à Pékin – et contaminé plus de 2 700 personnes. L'OMS, l'Organisation mondiale de la santé, vient de corriger ce 27 janvier son évaluation de la menace liée au virus, la qualifiant d'«élevée» à l’international et non plus de «modérée» comme elle l’avait écrit jusqu’à présent en raison d’une «erreur de formulation».

En outre, la Chine a prolongé son congé du Nouvel an dans le but de retarder le pic d’affluence dans les transports et de réduire les risques de contagion. La France, elle, va organiser «un rapatriement par voie aérienne directe» pour les Français de la région de Wuhan, épicentre de l’épidémie.

Lire aussi : Comment la Chine fait-elle face à l’épidémie de coronavirus ?

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»